Bicycle helmet-wearing variation and associated factors in Ontario teenagers and adults

Can J Public Health. Sep-Oct 2002;93(5):368-73. doi: 10.1007/BF03404572.

Abstract

Background: The incidence of bicycle helmet use and the factors associated with helmet use in Ontario are presented in this study. The Ontario Health Survey (1996), a population-based survey of Ontario residents, was used as the data source.

Methods: As the factors associated with helmet use were found to differ between adults and teens, a separate analysis was performed for each age grouping. A logistic regression model (with Bootstrap confidence intervals--95%) was used and adjusted odds ratios (OR) are reported.

Results: Of the 7,693 respondents, 41.1% reported wearing their helmets on a regular basis when riding a bicycle. Helmet use was greatest among 12-14 year olds (71.7%) and lowest among those 15-18 years old (33.3%). In teenagers, drinking alcohol (OR: 2.8) and smoking (OR: 4.4) were strongly associated with helmet non-use. In the adult group, female gender (OR: 1.26), higher income (OR: 1.43), higher education (OR: 1.68), nonsmoking status (OR: 2.0) and abstinence from alcohol (1.27) were associated with helmet use. Living in a rural area was also associated with helmet use in the multi-variable analysis.

Conclusion: This study indicates that bicycle helmet non-use is a multifaceted problem and thus any strategy for increasing helmet-wearing rates requires multi-dimensional interventions. The results of this study are discussed within the context of other studies and related to their public health implications.

Contexte: Nous avons étudié l’incidence du port du casque de vélo et les facteurs connexes en Ontario. Nos données provenaient de l’Enquête sur la santé en Ontario (1996), une enquête représentative auprès de résidents de la province.

Méthode: Après avoir constaté que les facteurs associés au port du casque n’étaient pas les mêmes pour les adultes et pour les adolescents, nous avons analysé séparément les deux groupes. Nous avons utilisé un modèle de régression logistique (avec intervalles de confiance auto-amorcés de 95 %) et des rapports de cotes (RC) standardisés.

Résultats: Sur 7 693 répondants, 41,1 % ont dit porter habituellement le casque à bicyclette. C’est chez les 12 à 14 ans que le port du casque était le plus élevé (71,7 %), et chez les 15 à 18 ans qu’il était le plus faible (33,3 %). Chez les adolescents, la consommation d’alcool (RC: 2,8) et le tabagisme (RC: 4,4) étaient fortement associés au fait de ne pas porter le casque. Chez les adultes, le fait d’être une femme (RC: 1,26), d’avoir un revenu élevé (RC: 1,43), d’avoir fait des études supérieures (RC: 1,68), d’être non-fumeur (RC: 2,0) et de ne pas consommer d’alcool (RC: 1,27) étaient associés au port du casque. Le fait de vivre en milieu rural était également associé au port du casque dans l’analyse multivariable.

Conclusion: L’étude montre que la non-utilisation du casque de vélo est un problème multidimensionnel, et que toute stratégie visant à accroître le port du casque exige des interventions plurielles. Les résultats de l’étude sont expliqués dans le contexte d’autres études et en fonction de leurs incidences pour la santé publique.

Publication types

  • Comparative Study
  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Adolescent
  • Adult
  • Bicycling / statistics & numerical data*
  • Child
  • Female
  • Head Protective Devices / statistics & numerical data*
  • Humans
  • Logistic Models
  • Male
  • Ontario
  • Public Health
  • Safety