Epidemiology of humeral fractures in Malawi

Int Orthop. 2004 Dec;28(6):338-41. doi: 10.1007/s00264-004-0596-4. Epub 2004 Oct 2.

Abstract

We analysed and determined retrospectively the location, age, gender and side of the body of humeral fractures from 258 antero-posterior radiographs of all patients aged 3-81 years over a 5-year period. It was observed that 160 fractures occurred on the left side while 98 were on the right side with 156 occurring in males and 102 in females. Forty-eight percent of the fractures occurred at the lower end of the humerus while 41% occurred at the mid-shaft with only 10% occurring at the upper end. Furthermore, the age group of 3-12 years had the highest incidence of fractures (40.7%) with the age group of 30-39 years the lowest incidence (6.2%). Most supracondylar fractures (75.4%) occurred in children, with teenagers accounting for the majority of mid-shaft fractures (51.9%). However, middle-aged and elderly individuals had the highest incidence of upper humeral fractures (73.1%). There was significant relationship between the site of these fractures, age, gender and body side of the patients studied (p<0.001). These results are, however, not in agreement with some previously documented studies. The importance of epidemiological study of humeral fractures in planning, training and resource management in a given population is therefore stressed.

Nous avons étudié rétrospectivement 258 radiographies antéropostérieures de toutes les fractures humérales survenues pendant 5 ans chez des patients âgés de 3 à 81 ans en notant l’age, le sexe, le côté atteint et la localisation fracturaire. Il a été observé que 160 fractures se sont produites du le côté gauche et 98 du côté droit, 156 chez des hommes et 102 chez des femmes. 48% des fractures se sont produites à la partie inférieure de l’humérus, 41% à mi-diaphyse et seulement 10% à l’extrémité supérieure. En outre, la tranche d’âge de 3 à 12 ans avaient la plus haute fréquence de fractures (40.7%), et la tranche d’âge de 30 à 39 ans la plus basse fréquence (6.2%). La plupart des fractures supracondyliennes (75.4%) s’est produite chez les enfants et la majorité des fractures médio-diaphyasaires (51.9%) chez les adolescents. Les patients d’âge moyen et les patients âgés avaient la plus haute fréquence de fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus (73.1%). Il y avait une relation significative entre le siège de ces fractures, l’âge, le sexe et le côté chez les malades étudiés (P <0.001). Ces résultats ne sont, cependant, pas en accord avec quelques-unes des études précédemment faites. L’importance de l’étude épidémiologique des fractures de l’humérus, pour les prévisions, l’enseignement et la gestion des ressources est donc affirmée.

MeSH terms

  • Adolescent
  • Adult
  • Aged
  • Aged, 80 and over
  • Child
  • Child, Preschool
  • Female
  • Humans
  • Humeral Fractures / epidemiology*
  • Malawi / epidemiology
  • Male
  • Middle Aged