Proportion of cancer deaths occurring in hospital, Canada, 1994-2000

Can J Public Health. Jul-Aug 2005;96(4):264-8. doi: 10.1007/BF03405160.

Abstract
in En , French

Background: Most terminally ill cancer patients would prefer not to die in hospital, but only a minority achieve their wish. Our objective was to examine the proportion of cancer deaths occurring in Canadian hospitals.

Methods: The two sources of data (1994-2000) were: 1) all hospital separations (HS) with a primary diagnosis of cancer and discharge as 'dead'; 2) all death certificates (DC) with cancer as underlying cause of death. Proportions of hospital deaths were estimated with two different numerators: 1) hospital cancer deaths from HS data, and 2) deaths with hospital as location from DC data; the denominator for both were all cancer deaths identified from the DC data.

Results: Proportions of hospital deaths from HS data decreased from 55% to 40% over 1994-2000, was slightly lower for females, decreased with age, but varied widely among provinces. Proportions of hospital deaths from DC data started at 80% and showed a small downward trend over the years. While age, sex, and cancer site distributions stayed the same, the proportion of hospital deaths from DC date again varied among provinces. For provinces with the home category completed on the DC data, 1999-2000, Alberta had most home deaths at 15.6% and PEI least at 5.7%.

Interpretation: This is the first Canada-wide data on place of death for terminal cancer, which is important for determining and comparing present-day practices, as well as for planning for the future.

Contexte: La plupart des personnes atteintes d’un cancer en phase terminale préféreraient ne pas mourir à l’hôpital, mais seule une faible minorité d’entre elles voit son souhait exaucé. Notre objectif était d’examiner la proportion de personnes atteintes d’un cancer qui meurent dans les hôpitaux.

Méthode: Les deux sources de données (pour 1994–2000) étaient les suivantes: 1) tous les congés de l’hôpital à la suite d’un diagnostic primaire de cancer ou d’un décès; 2) tous les certificats de décès indiquant un cancer comme cause initiale du décès. La proportion de décès survenus à l’hôpital a été estimée au moyen de deux numérateurs: 1) décès causés par un cancer survenus à l’hôpital, tirés des données sur les congés de l’hôpital, et 2) décès survenus à l’hôpital, selon les certificats de décès. Le dénominateur commun est le décès causé par un cancer, selon les certificats de décès.

Résultats: La proportion des décès survenus à l’hôpital, selon les données sur les congés de l’hôpital, est tombée de 55% à 40% entre 1994 et 2000. Elle était légèrement plus faible dans le cas des femmes et diminuait avec l’âge, mais elle variait considérablement entre les provinces. La proportion des décès survenus à l’hôpital, selon les certificats de décès, commençait à 80% et diminuait légèrement au fil des ans. Tandis que la répartition selon l’âge, le sexe et la localisation du cancer demeurait la même, la proportion de décès survenus dans les hôpitaux, selon les certificats de décès, variait d’une province à l’autre. Dans le cas des provinces où les décès à domicile étaient indiqués dans les certificats de décès pour 1999–2000, l’Alberta avait la plus grande proportion de décès à domicile, soit 15,6%, tandis que l’Île-du- Prince-édouard avait la plus faible, soit 5,7%.

Interprétation: Ce sont les premières données au Canada sur le lieu de décès par suite d’un cancer terminal, données qui sont importantes pour déterminer et comparer les pratiques actuelles et pour planifier l’avenir.

MeSH terms

  • Adult
  • Age Distribution
  • Aged
  • Aged, 80 and over
  • Canada / epidemiology
  • Databases, Factual
  • Death Certificates
  • Female
  • Hospital Mortality / trends*
  • Hospitalization / statistics & numerical data
  • Humans
  • Male
  • Middle Aged
  • Neoplasms / mortality*
  • Patient Satisfaction
  • Sex Distribution