The conservative treatment of Trigger thumb using Graston Techniques and Active Release Techniques

J Can Chiropr Assoc. 2006 Dec;50(4):249-54.

Abstract
in En , French

Objective: To detail the progress of a patient with unresolved symptoms of Trigger thumb who underwent a treatment plan featuring Active Release Technique (ART) and Graston Technique.

Clinical features: The most important feature is painful snapping or restriction of movement, most notably in actively extending or flexing the digit. The cause of this flexor tendinopathy is believed to be multi-factorial including anatomical variations of the pulley system and biomechanical etiologies such as exposure to shear forces and unaccustomed activity. Conventional treatment aims at decreasing inflammation through corticosteroid injection or surgically removing imposing tissue.

Intervention and outcome: The conservative treatment approach utilized in this case involved Active Release Technique (ART) and Graston Technique (GT). An activity specific rehabilitation protocol was employed to re-establish thumb extensor strength and ice was used to control pain and any residual inflammation. Outcome measures included subjective pain ratings with range of motion and motion palpation of the first right phalangeal joint. Objective measures were made by assessing range of motion.

Conclusion: A patient with trigger thumb appeared to be relieved of his pain and disability after a treatment plan of GT and ART.

Objectif: Pour consigner le progrès d’un patient souffrant de symptômes non résolus du Pouce à ressort, qui a subi un plan de traitement au centre duquel on retrouvait la technique Active Release® et la technique Graston.

Caractéristiques cliniques: La plus importante caractéristique s’exprime par la détente brusque ou la restriction de mouvement, plus particulièrement dans l’extension ou dans la détente du pouce. On croit que la cause de la tendinopathie du fléchisseur superficiel est plurifactorielle, comprenant notamment des variations anatomiques du système de fermeture ou d’étiologie biomécanique, que ce soit une exposition à une très grande force et à une activité inhabituelle. Le traitement conventionnel vise à résorber l’inflammation par l’injection de corticostéroïde ou à procéder par chirurgie pour enlever le nodule tendineux.

Intervention et résultat: Dans ce cas, l’approche d’un traitement prudent consiste à utiliser la technique Active Release® et la technique Graston (GT). Un protocole de rétablissement d’activité spécifique a été utilisé pour rétablir la force d’extension du pouce et on s’est servi de la glace pour contrôler la douleur et atténuer toute inflammation résiduelle. L’indicateur des résultats a compris des cotes subjectives de classification de la douleur avec différentes mouvements et la palpation de la première jointure à droite. Les mesures objectives ont été effectuées en évaluant la portée du mouvement.

Conclusion: Un patient affecté d’un Pouce à ressort semble être soulagé de la douleur et de son handicap après un traitement aux plans GFT et ART.