The need for knowledge translation in chronic pain

Pain Res Manag. Nov-Dec 2008;13(6):465-76. doi: 10.1155/2008/321510.

Abstract

One in five Canadians suffers from some form of persistent or chronic pain. The impact on individual lives, families and friends, the health services sector and the economy is huge. Reliable evidence is available that the burden of persistent pain can be markedly reduced when available knowledge is applied. Bridging the quality chasm between chronic pain and the care process will require a unique confluence of opinion from all stakeholders committed within a focused community of practice to address the impact of pain. Various levels of success in this regard have been demonstrated when there is exchange, synthesis and ethically sound application of research findings within a complex set of interactions among researchers and knowledge users. It is now critical to accelerate the capture of the benefits of research for Canadians through improved health, more effective and responsive services and products, and a strengthened health care system to bring about health reform and health care reform across Canada as it pertains to the one in five Canadians living with chronic, disabling pain. The overarching outcome of such an initiative needs to be promoted to sustain a balanced portfolio of curiosity- and needs-based research, which along with existing knowledge, can be mobilized and applied for the benefit of Canadians, the health care system and the economy.

Un Canadien sur cinq souffre d’une forme de douleur persistante ou chronique. Les répercussions sur la vie personnelle, sur les familles et les amis, sur les services de santé et sur l’économie sont énormes. Selon des données probantes, il est possible d’atténuer considérablement le fardeau de la douleur persistante grâce à l’application des connaissances sur le sujet. Pour combler l’écart de qualité entre la douleur chronique et le processus des soins, il faut parvenir à une confluence d’opinions unique de la part de tous les intervenants engagés au sein d’une communauté de pratique ciblée afin d’aborder les effets de la douleur. Divers taux de réussite ont été démontrés à cet égard en présence d’échange, de synthèse et d’applications éthiquement solides des résultats des recherches dans un ensemble complexe d’interactions entre chercheurs et utilisateurs des connaissances. Il est maintenant essentiel d’accélérer le transfert des bienfaits de la recherche pour les Canadiens par une amélioration de la santé, par des produits et services plus efficaces et plus réactifs et par un système de santé renforcé afin d’assurer une réforme des soins et de la santé au Canada pour chacun des Canadiens sur cinq vivant avec une douleur chronique et débilitante. Il faut promouvoir les issues déterminantes d’une telle initiative pour maintenir un portefeuille équilibré de recherches axées sur la curiosité et sur les besoins qui, conjointement avec les connaissances existantes, peut être mobilisé et appliqué au profit des Canadiens, du système de santé et de l’économie.

Publication types

  • Review

MeSH terms

  • Chronic Disease
  • Health Services Needs and Demand*
  • Humans
  • Knowledge*
  • Pain Management
  • Pain* / epidemiology
  • Pain* / physiopathology