Conservative treatment of a tibialis posterior strain in a novice triathlete: a case report

J Can Chiropr Assoc. 2009 Mar;53(1):23-31.

Abstract
in En , French

Objective: To detail the progress of a novice triathlete with an unusual mechanism of a tibialis posterior strain who underwent successful conservative treatment and rehabilitation. Tibialis posterior tendon dysfunction will be discussed as it relates to the case.

Clinical features: The clinical features of tibialis posterior dysfunction are swelling and edema posterior to the medial malleolus with pain and an inability to weight bear. This injury may occur in endurance athletes such as triathletes, most often occurring during running.

Intervention and outcome: The conservative treatment approach used in this case consisted of medical acupuncture with electrical stimulation, Graston Technique((c)) a soft tissue instrument assisted mobilization technique, Active Release Technique((R)), ultrasound therapy with Traumeel, and rehabilitation. Gait analysis and orthotic prescription was completed when the patient was ready to return to play. Outcome measures included subjective pain rating and return to pre-injury activities. Objective measures included swelling and manual muscle testing.

Conclusion: A novice triathlete with a grade I tibialis posterior strain was quickly relieved of his symptoms and able to return to his triathlon training with conservative treatment. Practitioners treating this type of injury could consider including the soft tissue techniques, modalities and rehabilitation employed in our case for other patients with lower leg strains and/or tibialis posterior dysfunction.

Objectif: Énumérer les progrès d’un jeune triathlonien affichant un mécanisme rare d’une élongation du jambier postérieur traité avec succès par une méthode conventionnelle, puis une réadaptation. Nous commenterons la problématique du dysfonctionnement du tendon du jambier postérieur, qui se rapporte au présent cas.

Caractéristiques cliniques: Les caractéristiques cliniques du dysfonctionnement du jambier postérieur se manifestent par une tuméfaction et un œdème postérieur de la malléole interne, marqués par la douleur et une incapacité de supporter un poids. Cette blessure se présente chez les athlètes qui pratiquent des sports d’endurance, par exemple le triathlon, et survient la plupart du temps pendant la course.

Intervention et résultat: L’approche conventionnelle du traitement dans le présent cas a consisté à avoir recours à l’acupuncture médicale avec une stimulation électrique, la technique Graston®, une technique de mobilisation assistée par un instrument pour tissus mous, l’Active Release Technique® (technique de relâchement active), l’ultrasonothérapie avec le médicament régulateur de l’inflammation Traumeel et la réadaptation. Une fois le malade prêt à retourner au jeu, on a procédé à une analyse de la démarche et prescrit une orthèse. Dans les indicateurs de résultats, on compte un niveau subjectif de la douleur et le retour aux activités pratiquées avant la blessure. Les mesures objectives comprenaient l’inflammation et un test fonctionnel du bilan musculaire.

Conclusion: Un jeune triathlonien affecté d’une élongation du jambier postérieur de premier stade a été rapidement soulagé de ses symptômes et en mesure de retourner à l’entraînement grâce à un traitement conventionnel. Les praticiens ayant à soigner ce type de blessures peuvent envisager d’inclure des techniques de traitement des tissus mous, des méthodes et une réadaptation utilisées dans le présent cas pour d’autres malades souffrant de blessures dans la partie inférieure de la jambe et/ou d’un dysfonctionnement du jambier postérieur.

Keywords: Active Release Technique®; Graston Technique©; tibialis posterior strain; triathlete.