Childhood drowning in Manitoba: A 10-year review of provincial Paediatric Death Review Committee data

Paediatr Child Health. 2002 Nov;7(9):637-41. doi: 10.1093/pch/7.9.637.

Abstract

Background: Drowning is the second leading cause of unintentional injury death for Canadian children up to 19 years of age. Specific regional drowning prevention strategies require a detailed understanding of patterns of injury, including risk factors. Paediatric death review committees have the opportunity to identify these risk factors, and to identify and advocate prevention strategies.

Objectives: The purpose of the present study was to analyze Manitoba Paediatric Death Review Committee (PDRC) drowning data to identify drowning risk factors and potential prevention strategies.

Methods: A 10-year (1988-1997) review of the College of Physicians and Surgeons of Manitoba PDRC database was performed. Drowning deaths were summarized in terms of demographic variables and lack of supervision at the time of the drowning events.

Results: Seventy-three drowning deaths were reviewed by the PDRC during the study period. These children ranged from 29 days to 14 years of age. They included 50 boys and 30 First Nations children. The highest mortality rates were found in First Nations children (12.4/100,000 First Nations children compared with 1.9/100,000 non-First Nations children), boys (3.9/100,000 boys compared with 1.9/100,000 girls) and toddlers aged one to four years (5.9/100,000 children).

Conclusions: Priority populations for drowning prevention in Manitoba include First Nations children, boys and toddlers. Death review committees can contribute to childhood injury prevention by reviewing injury deaths, analyzing and reporting injury mortality data, and identifying and advocating prevention strategies.

HISTORIQUE :: La noyade est la deuxième cause principale de décès par blessure non intentionnelle chez les enfants canadiens de 19 ans et moins. Pour établir des stratégies régionales précises de prévention de la noyade, il faut posséder une compréhension détaillée des modèles de blessure, y compris les facteurs de risque. Les comités d’étude des décès en pédiatrie ont l’occasion de repérer ces facteurs de risque et de trouver et promouvoir des stratégies de prévention.

OBJECTIFS :: La présente étude visait à analyser les données du Paediatric Death Review Committee (PDRC) du Manitoba au sujet de la noyade afin de repérer les facteurs de risque de noyade et les stratégies de prévention potentielles.

MÉTHODOLOGIE :: Une étude de la base de données du PDRC du collège des médecins et chirurgiens du Manitoba a été exécutée sur une période de dix ans (1988–1997). Les décès par noyade ont été résumés compte tenu de leurs variables démographiques et de l’absence de supervision au moment de l’incident.

RÉSULTATS :: Soixante-treize décès par noyade ont été examinés par le PDRC pendant la période de l’étude. Ces enfants étaient âgés de 29 jours à 14 ans et incluaient 50 garçons et 30 enfants des Premières Nations. Le taux de mortalité le plus élevé s’observait chez les enfants des Premières Nations (12,4 cas d’enfants des Premières Nations pour 100 000 enfants par rapport à 1,9 cas d’enfants ne provenant pas des Premières Nations pour 100 000 enfants), chez les garçons (3,9 cas de garçons pour 100 000 enfants par rapport à 1,9 cas de filles pour 100 000 enfants) et chez les tout-petits de un à quatre ans (5,9 cas de tout-petits pour 100 000 enfants).

CONCLUSIONS :: Les populations prioritaires dans lesquelles promouvoir la prévention de la noyade au Manitoba sont les enfants des Premières Nations, les garçons et les tout-petits. Les comités d’étude des décès peuvent contribuer à la prévention des blessures pendant l’enfance en examinant les décès secondaires à des blessures, en analysant et en rendant compte des données relatives aux mortalités par suite de blessures, de même qu’en repérant et en faisant la promotion des stratégies de prévention.

Keywords: Children; Drowning; First Nations; Injury prevention; Manitoba; Mortality review.