Death of a Child: Parental Perception of Grief Intensity - End-of-life and Bereavement Care

Paediatr Child Health. 2003 Jul;8(6):363-6. doi: 10.1093/pch/8.6.363.

Abstract

Objective: The death of a child is a tragedy resulting in family trauma and disorganization. The present study sought to evaluate the intensity of grief experienced by parents who have lost a child in the perinatal period (stillbirth, premature baby, term baby less than one month) and parents who have lost a child after the perinatal period (one month to 18 years).

Method: To compare the intensities of the bereavement reactions among grieving parents and to follow the course of such phenomena, a detailed bereavement questionnaire (the French version of the Texas Revised Inventory of Grief [TRIG-F]) was used. The TRIG-F is a three-part questionnaire that quantifies the intensity of grief near the time of death and in the present, and the perceived capacity of coping.

Results: Seventy-one bereaved parents, representing 43 families, completed the questionnaire. Parents who lost a child after the perinatal period showed grief at a higher intensity, measured by the TRIG-F, than parents who had lost a child in the perinatal period (83+/-22 versus 69+/-20 [mean+/-SD]; P=0.004). Mothers expressed a greater intensity of grief than fathers. No significant difference between mothers of the perinatal group and mothers of the postperinatal group was shown. Sudden death and death ocurring at home were associated with a higher grief intensity.

Conclusion: Bereavement after the loss of a newborn or an older child is intense and prolonged. These findings support the importance of bereavement care for grieving parents and suggest that these parents appreciate help from health care professionals.

OBJECTIF :: Le décès d’un enfant est une tragédie qui entraîne une désorganisation et un traumatisme dans la famille. La présente étude vise à évaluer l’intensité du deuil que vivent les parents qui perdent un enfant pendant la période périnatale (bébé mort-né, bébé prématuré, bébé à terme de moins d’un mois) ou qui perdent un enfant après cette période (de un mois à 18 ans).

MÉTHODOLOGIE :: Pour comparer l’intensité des réactions de deuil parmi les parents endeuillés et pour suivre l’évolution de ce phénomène, un questionnaire détaillé sur le deuil (la version française de l’inventaire révisé du deuil du Texas [TRIG-F]) a été utilisé. Le TRIG-F est un questionnaire en trois parties qui quantifie l’intensité du deuil peu de temps après le décès et dans le présent, ainsi que la perception de la capacité d’affronter la réalité.

RÉSULTATS :: Soixante et onze parents endeuillés, représentant 43 familles, ont rempli le questionnaire. L’intensité du deuil des parents qui avaient perdu un enfant après la période périnatale était plus élevée, d’après le TRIG-F, que celle des parents qui avaient perdu leur enfant pendant la période périnatale (83±22 par rapport à 69±20 [moyenne±ÉT]; P=0,004). Les mères exprimaient une intensité de deuil supérieure à celle des pères. Aucune différence significative n’était signalée entre les mères d’enfants morts pendant la période périnatale et celles d’enfants morts après cette période. Les morts subites et les décès survenus à domicile s’associaient à une intensité de deuil plus élevée.

CONCLUSION :: Le deuil après la perte d’un nouveau-né ou d’un enfant plus âgé est intense et prolongé. Ces observations appuient l’importance des soins aux parents endeuillés et indiquent que ceux-ci apprécient l’aide de professionnels de la santé.

Keywords: Bereavement; Child; End-of-life care; Parental grief.