Pulmonary rehabilitation: overwhelming evidence but lost in translation?

Physiother Can. Fall 2010;62(4):368-73. doi: 10.3138/physio.62.4.368. Epub 2010 Oct 18.

Abstract

Purpose: This report highlights the current international gap between the availability of high-quality evidence for pulmonary rehabilitation (PR) and its low level of implementation. Key barriers are outlined, and potentially effective strategies to improve implementation are presented.

Summary of key points: Although pulmonary rehabilitation (PR) is recommended by international guidelines as part of the management of patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD), participation in PR remains low. Physician referral to PR ranges from 3% to 16% of suitable patients. Barriers to participation include limited availability of suitable programmes and interrelated issues of referral and access. Individual patient barriers, including factors relating to comorbidities and exacerbations, perceptions of benefit, and ease of access, contribute less overall to low participation rates. Chronic care programmes that incorporate self-management support have some benefit in patients with COPD. However, the demonstrated cost-effectiveness of PR is substantial, and efforts to improve its implementation are urgently indicated.

Conclusion: To improve implementation, a holistic examination of the key issues influencing a patient's participation in PR is needed. Such an examination should consider the relative influences of environmental (e.g., health-service-related) factors, organizational factors (e.g., referral and intake procedures), and individual factors (e.g., patient barriers) for all participants. On the basis of these findings, policy, funding, service delivery, and other interventions to improve participation in PR can be developed and evaluated.

Objectif : Ce rapport fait état des disparités actuelles, à l'échelle internationale, entre la disponibilité de preuves cliniques de qualité relatives à la réadaptation pulmonaire et de son faible taux de mise en œuvre. Un résumé des principaux obstacles et une présentation des stratégies qui pourraient s'avérer efficaces pour en améliorer l'utilisation sont proposés.

Résumé des principaux points : Même si la réadaptation pulmonaire (RP) est recommandée dans les directives internationales pour la gestion des patients qui souffrent de maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC), la participation à une telle forme de réadaptation demeure faible. La proportion de patients qui y sont dirigés par les médecins s'échelonne entre 3 % et 16 % de tous les patients qui pourraient en bénéficier. Les obstacles à la participation sont notamment la disponibilité limitée de programmes adéquats et les enjeux interdépendants de l'aiguillage des patients vers ces programmes et de leur disponibilité. Les obstacles chez les patients eux-mêmes, notamment les facteurs liés aux comorbidités et aux épisodes d'aggravation, à la perception quant aux bienfaits de telles interventions et à leur facilité d'accès contribuent à un degré moindre, dans l'ensemble, au faible taux de participation. Les programmes de soins pour les maladies chroniques qui incluent une aide à l'autogestion de la maladie sont effectivement bénéfiques pour les patients qui souffrent de MPOC. Toutefois, la rentabilité de cette forme de réadaptation est considérable et des efforts pour en améliorer le déploiement devraient être entrepris rapidement.

Conclusion : Pour améliorer la mise en œuvre de la RP, un examen approfondi des grands enjeux qui influent sur la participation des patients est nécessaire. Cette analyse devrait se pencher sur l'influence relative de facteurs environnementaux (c.-à-d. liés aux services de santé), organisationnels (procédures d'aiguillage des patients et d'accès) et individuels (obstacles du patient lui-même) chez tous les participants. À partir de ces conclusions, des politiques, un financement, la prestation de services et d'autres interventions visant à améliorer la participation à la RP pourront être mis en place, puis évalués.

Keywords: COPD; evidence translation; guidelines; implementation; pulmonary rehabilitation.