Effect of zinc supplement in the prognosis of burn patients in iraq

Ann Burns Fire Disasters. 2006 Sep 30;19(3):115-22.

Abstract

Many studies have reported that zinc plasma levels significantly decrease after a burn, leading to zinc deficiency, and that increased free radical generation and decreased natural antioxidant may negatively affect wound healing and burn outcome in general. Targeting of these changes is considered an important strategy in the treatment of burns in an attempt to improve burn outcome in the clinical setting. Zinc was given orally in a nutritional dose (15 mg elemental zinc) as a zinc sulphate capsule to burn patients in order to improve post-burn zinc deficiency and burn outcome. The study was carried out in 58 burn patients of different age groups, sex, and occupation with different burn size. The patients were allocated to two groups: group A patients (43 in number) were treated with topical povidone-iodine ointment for the first four days post-injury followed by topical silver sulphadiazine cream 1% until discharge in addition to other prescribed drugs according to our burn unit policy; group B patients (15) received the same treatment as group A plus a single daily oral dose of zinc sulphate in a 66 mg capsule, equivalent to 15 mg elemental zinc. In each group, using standard methods, we considered plasma zinc and copper levels, oxidative stress parameters, thyroid, liver, and renal function tests, microbiological factors, mortality rate, healing time, and cost effectiveness. The administration of zinc in dietary doses significantly increased the plasma zinc level in burn patients to around normal control levels and improved the antioxidant status, as represented by elevation of the natural antioxidant level (glutathione), in addition to improving healing time, the incidence of eschar formation, and the mortality rate, compared with the zinc-nonsupplemented group. We conclude that dietary zinc supplementation in zinc-deficient burn patients led to great improvements in their outcome and that zinc deficiency was as an important goal to target during treatment; also, that the use of a combination of topical and systemic antioxidants (povidoneiodine ointment and zinc sulphate, respectively) represented a good strategy for improving results in burn patient treatment.

Beaucoup d'études ont trouvé que le niveau plasmatique du zinc diminue en manière significative après une brûlure, ce qui cause une déficience de zinc, et que la génération augmentée des radicaux libres et la réduction des antioxydants naturels peuvent influencer négativement la guérison des lésions et les résultats des brûlures en général. Prendre pour cible ces modifications est considéré une stratégie importante dans le traitement des brûlures dans la tentative d'améliorer les résultats des brûlures dans le cadre clinique. Les Auteurs ont administré à des patients brûlés le zinc par voie orale en dosage nutritionnel (15 mg zinc élémentaire) en forme de capsule de sulfate de zinc dans le but d'améliorer la déficience post-brûlure du zinc et les résultats finals. L'étude a pris en considération 58 patients brûlés de différent âge, sexe et occupation atteints de brûlures de dimension diverses. Les patients ont été divisés en deux groupes: les patients du groupe A (43) ont été traités avec l'onguent de povidone-iode topique pendant les quatre premiers jours après la brûlure, suivi par la crème de sulfadiazine d'argent topique 1% jusqu'à la sortie de l'hôpital, en plus des autres médications prescrites par le protocole de l'unité des brûlures; les patients du groupe B (15) ont reçu le même traitement que le groupe A avec en outre une dose orale quotidienne de sulfate de zinc dans une capsule de 66 mg, équivalente à 15 mg de zinc élémentaire. Dans chacun des deux groupes, les Auteurs ont considéré, en utilisant les méthodes standard, les niveaux de zinc et de cuivre plasmatique, les paramètres de stress oxydatif, les tests de fonction thyroïdienne, hépatique et rénale, les facteurs microbiologiques, le taux de mortalité, le temps de guérison et l'efficacité coût. L'administration de zinc en dosage diététique a augmenté en manière significative le niveau plasmatique de zinc chez les patients brûlés jusqu'à approximativement les niveaux normaux témoins et a amélioré l'état antioxydant, représenté par l'élévation du niveau antioxydant naturel (glutathion), en plus d'améliorer le temps de guérison, la fréquence de la formation des escarres et le taux de mortalité par rapport au groupe non traité avec le zinc. Les Auteurs concluent que l'addition du zinc diététique, chez les patients qui présentent une déficience de zinc, a porté à de grandes améliorations dans les résultats et que la déficience de zinc est un but important d'attaquer pendant le traitement; en outre, l'emploi d'une combinaison des oxydants topiques et systémiques (povidone-iode topique et sulfate de zinc, respectivement) constitue une bonne stratégie pour l'amélioration des résultats dans le traitement des patients brûlés.

Keywords: burn; iraq; patients; prognosis; supplement; zinc.