Outcome progress letter types: parent and physician preferences for letters from pediatric mental health services

Can Fam Physician. 2011 Dec;57(12):e473-81.

Abstract

Objective: To determine health care professional and parental preferences for receiving progress letters from a pediatric mental health program between a traditional text-only format and a version in which information was presented using graphs and tables with limited text.

Design: Mailed survey.

Setting: Nova Scotia.

Participants: Parents (n = 98) of children who received treatment from and health care professionals (n = 74) who referred patients to the Strongest Families Program (formerly the Family Help Program) were eligible. Most of the health care professionals were family practitioners (83.8%).

Main outcome measures: Preference between 2 letters that contained the same content (including progress in the program, results from a questionnaire, and resolved and ongoing problems) in different formats--one using text only, the other using graphs as well as text.

Results: In total, 83.8% of health professionals and 76.5% of parents indicated that they preferred to receive feedback in letters containing information in graphical format. Background and demographic information did not predict preferences. Parents preferred to receive progress letters at the beginning, midway through, and at the end of treatment, and health professionals preferred to receive progress letters at the beginning and end of treatment.

Conclusion: When receiving progress letters from a pediatric mental health program, health care professionals and parents preferred to receive letters that used graphs to help convey information.

Objectif: Déterminer si les professionnels de la santé et les parents préfèrent recevoir des lettres de suivi d’un programme de santé mentale pédiatrique sous forme de texte traditionnel uniquement ou sous un format combinant un texte plus court ainsi que des graphiques et tableaux.

Type d’étude: Enquête postale.

Contexte: Nouvelle-Écosse.

Participants: Étaient éligibles les parents (N = 98) et les enfants qui avaient été traités par le Strongest Families Program (autrefois appelé Family Help Program), et les professionnels de la santé (N = 74) qui avaient dirigé des patients vers ce programme. La plupart de ces derniers étaient des médecins de famille.

Principaux paramètres à l’étude: Type de format préféré entre 2 lettres ayant le même contenu (c.-à-d. les progrès réalisés au sein du programme, les résultats d’un questionnaire, et les problèmes résolus et/ou encore présents), une lettre sous forme de texte seulement et l’autre utilisant des graphiques avec un texte.

Résultats: Dans l’ensemble, 83,8 % des professionnels de la santé et 76,5 % des parents ont indiqué préférer recevoir les lettres de suivi accompagnées de graphiques. Les renseignements sur les antécédents et les données démographiques n’avaient pas d’influence sur les préférences. Les parents préféraient recevoir des lettres de suivi au début, au milieu et à la fin du traitement, tandis que les professionnels de la santé préféraient les recevoir au milieu et à la fin du traitement.

Conclusion: Lorsqu’ils reçoivent des lettres de suivi d’un programme de santé mentale pédiatrique, les parents et les professionnels de la santé préfèrent que ce soit sous un format accompagné de graphiques pour mieux communiquer l’information.

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Adult
  • Attitude of Health Personnel
  • Computer Graphics*
  • Correspondence as Topic*
  • Female
  • Humans
  • Male
  • Mental Health Services*
  • Nova Scotia
  • Parents / psychology*
  • Patient Preference
  • Pediatrics
  • Physicians / psychology*