Canadian prediction equations of spirometric lung function for Caucasian adults 20 to 90 years of age: results from the Canadian Obstructive Lung Disease (COLD) study and the Lung Health Canadian Environment (LHCE) study

Can Respir J. Nov-Dec 2011;18(6):321-6. doi: 10.1155/2011/540396.

Abstract

Background: Currently, no reference or normative values for spirometry based on a randomly selected Canadian population exist.

Objective: The aim of the present analysis was to construct spirometric reference values for Canadian adults 20 to 90 years of age by combining data collected from healthy lifelong nonsmokers in two population-based studies.

Method: Both studies similarly used random population sampling, conducted using validated epidemiological protocols in the Canadian Obstructive Lung Disease study, and the Lung Health Canadian Environment study. Spirometric lung function data were available from 3042 subjects in the COLD study, which was completed in 2009, and from 2571 subjects in the LHCE study completed in 1995. A total of 844 subjects 40 to 90 years of age, and 812 subjects 20 to 44 years of age, were identified as healthy, asymptomatic, lifelong nonsmokers, and provided normative reference values for spirometry. Multiple regression models were constructed separately for Caucasian men and women for the following spirometric parameters: forced expiratory volume in 1 s (FEV(1)), forced vital capacity (FVC) and FEV(1)⁄FVC ratio, with covariates of height, sex and age. Comparison with published regression equations showed that the best agreement was obtained from data derived from random populations.

Results: The best-fitting regression models for healthy, never-smoking, asymptomatic European-Canadian men and women 20 to 90 years of age were constructed. When age- and height-corrected FEV(1), FVC and FEV(1)⁄FVC ratio were compared with other spirometry reference studies, mean values were similar, with the closest being derived from population-based studies.

Conclusion: These spirometry reference equations, derived from randomly selected population-based cohorts with stringently monitored lung function measurements, provide data currently lacking in Canada.

HISTORIQUE :: Il n’existe pas de référence ou de valeur normative de la spirométrie selon une population canadienne sélectionnée au hasard.

OBJECTIF :: La présente analyse visait à établir des valeurs de référence spirométriques pour les adultes canadiens de 20 à 90 ans en combinant des données colligées auprès de personnes qui n’avaient jamais fumé tirées de deux études en population.

MÉTHODOLOGIE :: De façon similaire, les deux études faisaient appel à un échantillon aléatoire en population et avaient été menées au moyen de protocoles épidémiologiques validés dans l’étude COLD sur la maladie pulmonaire obstructive au Canada et dans l’étude LHCE sur la santé pulmonaire dans les milieux canadiens. L’étude COLD, terminée en 2009, possédait les données de fonction pulmonaire spirométrique de 3 042 sujets, et l’étude LHCE, terminée en 1995, les données de 2 571 sujets. Au total, 844 sujets de 40 à 90 ans et 812 sujets de 20 à 44 ans étaient considérés comme des personnes asymptomatiques en santé qui n’avaient jamais fumé et ont fourni les valeurs de référence normatives de la saturométrie. Les chercheurs ont créé des modèles de régression multiple distincts pour les hommes et les femmes de race blanche à l’égard des paramètres de spirométrie suivants : volume expiratoire maximal par seconde (VEMS), capacité vitale forcée (CVF) et rapport VEMS/CVF, incluant les covariables de la taille, du sexe et de l’âge. La comparaison avec les équations de régression publiées a démontré que le meilleur appariement provenait de données tirées de populations aléatoires.

RÉSULTATS :: Les meilleurs modèles de régression ont été créés à partir d’hommes et de femmes euro-canadiens asymptomatiques en santé de 20 à 90 ans qui n’avaient jamais fumé. Lorsque la VEMS, la CVT et le rapport VEMS/CVF corrigés selon l’âge et la taille étaient comparés avec d’autres études de référence de la spirométrie, les valeurs moyennes étaient similaires, les plus près étant dérivées d’études en population.

CONCLUSION :: Ces équations de référence de la spirométrie, dérivées de cohortes en population sélectionnées de manière aléatoire, dont les mesures de la fonction pulmonaire avaient été rigoureusement surveillées, fournissent des données encore inexistantes au Canada.

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Adult
  • Aged
  • Aged, 80 and over
  • Canada
  • Cross-Sectional Studies
  • Decision Support Techniques*
  • Female
  • Forced Expiratory Volume*
  • Health Surveys
  • Humans
  • Male
  • Middle Aged
  • Models, Statistical
  • Reference Values
  • Regression Analysis
  • Spirometry
  • Vital Capacity*
  • Whites*