Airway function, inflammation and regulatory T cell function in subjects in asthma remission

Can Respir J. Jan-Feb 2012;19(1):19-25. doi: 10.1155/2012/347989.

Abstract

Background: Factors associated with asthma remission need to be determined, particularly when remission occurs in adulthood.

Objective: To evaluate airway responsiveness and inflammation in adult patients in asthma remission compared with adults with mild, persistent symptomatic asthma.

Methods: Adenosine monophosphate and methacholine responsiveness were evaluated in 26 patients in complete remission of asthma, 16 patients in symptomatic remission of asthma, 29 mild asthmatic patients and 15 healthy controls. Blood sampling and induced sputum were also obtained to measure inflammatory parameters.

Results: Perception of breathlessness at 20% fall in forced expiratory volume in 1 s was similar among groups. In subjects with symptomatic remission of asthma, responsiveness to adenosine monophosphate and methacholine was intermediate between mild asthma and complete asthma remission, with the latter group similar to controls. Asthma remission was associated with a shorter duration of disease. Blood immunoglobulin E levels were significantly increased in the asthma group, and blood eosinophils were significantly elevated in the complete asthma remission, symptomatic remission and asthma groups compared with controls. The suppressive function of regulatory T cells was lower in asthma and remission groups compared with controls.

Conclusion: A continuum of asthma remission was observed, with patients in complete asthma remission presenting features similar to controls, while patients in symptomatic asthma remission appeared to be in an intermediate state between complete asthma remission and symptomatic asthma. Remission was associated with a shorter disease duration. Despite remission of asthma, a decreased suppressor function of regulatory T cells was observed, which may predispose patients to future recurrence of the disease.

HISTORIQUE :: Il faut déterminer les facteurs associés à la rémission de l’asthme, notamment lorsque la rémission se produit à l’âge adulte.

OBJECTIF :: Évaluer la réactivité et l’inflammation des voies aériennes chez des patients adultes en rémission de l’asthme par rapport à celles d’adultes ayant un asthme symptomatique bénin et persistant.

MÉTHODOLOGIE :: Les chercheurs ont évalué la réactivité au monophosphate d’adénosine et à la méthacholine chez 26 patients en rémission complète de l’asthme, chez 16 patients en rémission symptomatique de l’asthme, chez 29 patients ayant un asthme bénin et chez 15 sujets témoins en santé. Ils ont également obtenu des échantillons de sang et des expectorations induites pour mesurer les paramètres inflammatoires.

RÉSULTATS :: La perception d’essoufflement après une diminution de 20 % du volume expiratoire maximal par seconde était similaire entre les groupes. Chez les sujets en rémission symptomatique de l’asthme, la réactivité au monophosphate d’adénosine et à la méthacholine se situait à michemin entre l’asthme bénin et la rémission complète de l’asthme, le dernier groupe ayant des résultats semblables à ceux des sujets témoins. La rémission de l’asthme s’associait à une maladie de plus courte durée. Les taux sanguins d’immunoglobuline E augmentaient considérablement dans le groupe atteint d’asthme, et les éosinophiles sanguins étaient très élevés dans les groupes de rémission complète de l’asthme, de rémission symptomatique et d’asthme par rapport aux sujets témoins. La fonction suppressive des lymphocytes T régulateurs était plus faible dans les groupes atteints d’asthme et en rémission que chez les sujets témoins.

CONCLUSION :: Les chercheurs ont observé un continuum de rémission d’asthme, les patients en rémission complète de l’asthme présentant des caractéristiques similaires à celles des sujets témoins, tandis que les patients en rémission symptomatique de l’asthme semblaient se trouver dans un état intermédiaire entre la rémission complète de l’asthme et l’asthme symptomatique. La rémission s’associait à une maladie de plus courte durée. Malgré la rémission de l’asthme, les chercheurs ont observé une diminution de la fonction suppressive des lymphocytes T régulateurs, qui pourrait prédisposer les patients à une future récurrence de la maladie.

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Adenosine Monophosphate
  • Adult
  • Asthma / immunology*
  • Asthma / physiopathology
  • Bronchial Hyperreactivity / physiopathology*
  • Bronchial Provocation Tests
  • Female
  • Forced Expiratory Volume
  • Humans
  • Immunoglobulin E / blood*
  • Male
  • Methacholine Chloride
  • T-Lymphocytes / immunology*

Substances

  • Methacholine Chloride
  • Immunoglobulin E
  • Adenosine Monophosphate