Centralization of a regional clinical microbiology service: The Calgary experience

Can J Infect Dis. 1999 Nov;10(6):393-402. doi: 10.1155/1999/372382.

Abstract

Diagnostic laboratory services in Alberta have been dramatically restructured over the past five years. In 1994, Alberta Health embarked on an aggressive laboratory restructuring that cut back approximately 30% of the overall monies previously paid to the laboratory service sector in Calgary. A unique service delivery model consolidated all institutional and community-based diagnostic testing in a company called Calgary Laboratory Services (CLS) in late 1996. CLS was formed by a public/private partnership between the Calgary Regional Health Care Authority (CRHA) and MDS-Kasper Laboratories. By virtue of its customer service base and scope of testing, CLS provides comprehensive regional laboratory services to the entire populace. Regional microbiology services within CLS have been successfully consolidated over the past three years into a centralized high volume laboratory (HVL). Because the HVL is not located in a hospital, rapid response laboratories (RRLs) are operated at each acute care site. Although the initial principle behind the proposed test menus for the RRLs was that only procedures requiring a clinical turnaround time of more than 2 h stay on-site, many other principles had to be used to develop and implement an efficient and clinically relevant RRL model for microbiology. From these guiding principles, a detailed assessment of the needs of each institution and extensive networking with user groups, the functions of the microbiology RRLs were established and a detailed implementation plan drawn up. The experience at CLS with regards to restructuring a regional microbiology service is described herein. A post-hoc analysis provides the pros and cons of directing and operating a regionalized microbiology service.

En Alberta, les services de laboratoire diagnostique ont subi une restructuration considérable au cours des cinq dernières années. En 1994, le ministère de la Santé de l’Alberta a entamé une refonte énergique des laboratoires, en vertu de laquelle le budget global habituellement imparti au secteur des services de laboratoire a fondu de près de 30 % à Calgary. Un modèle de prestation intégrée des services a ainsi conduit au regroupement de tous les tests diagnostiques des établissements et de la communauté auprès d’une seule et même société, les Calgary Regional Services (CLS) à la fin de 1996. Les CLS ont été créés par un partenariat entre les secteurs privé et public, soit entre la Calgary Regional Health Care Authority (CRHA) et MDS-Kasper Laboratories. En vertu de sa clientèle et de l’éventail des tests qu’ils effectuent, les CLS offrent des services de laboratoire régionaux complets à la population entière. Les services régionaux de microbiologie au sein des CLS ont été regroupés avec succès au cours des trois dernières années en un laboratoire centralisé de fort volume. Comme ce laboratoire n’est pas installé dans un hôpital, on a établi des laboratoires pour le traitement rapide des demandes dans chaque établissement de soins aigus. Le principe initial qui sous-tend l’éventail des tests proposés dans ces laboratoires rapides est que seuls les tests dont il faut obtenir la réponse en plus de deux heures sont effectués sur place, beaucoup d’autres principes ont été appliqués au développement et à la mise en place d’un modèle efficient et cliniquement pertinent pour la microbiologie. À partir de ces principes directeurs, on a procédé à une évaluation détaillée des besoins de chaque établissement, on a créé un réseau étendu entre les groupes d’usagers, la fonction des laboratoires de traitement rapide des demandes d’analyse microbiologiques et un plan de réalisation détaillé a été conçu. On décrit ici l’expérience des CLS à l’égard de la régionalisation-restructuration du service de microbiologie. Un analyse rétrospective résume les avantages et les inconvénients associés à la direction et à l’exploitation d’un service de microbiologie régionalisé.

Keywords: Microbiology; Regional centralization; Restructuring.