Position paper by Canadian dental sleep medicine professionals on the role of different health care professionals in managing obstructive sleep apnea and snoring with oral appliances

Can Respir J. Sep-Oct 2012;19(5):307-9. doi: 10.1155/2012/631803.

Abstract

The present Canadian position paper contains recommendations for the management by dentists of sleep-disordered breathing in adults with the use of oral appliances (OAs) as a treatment option for snoring and obstructive sleep apnea (OSA). The recommendations are based on literature reviews and expert panel consensus. OAs offer an effective, first-line treatment option for patients with mild to moderate OSA who prefer an OA to continuous positive airway pressure (CPAP) therapy, or for severe OSA patients who cannot tolerate CPAP, are inappropriate candidates for CPAP or who have failed CPAP treatment attempts. The purpose of the present position paper is to guide interdisciplinary teamwork (sleep physicians and sleep dentists) and to clarify the role of each professional in the management of OA therapy. The diagnosis of OSA should always be made by a physician, and OAs should be fitted by a qualified dentist who is trained and experienced in dental sleep medicine. Follow-up assessment by the referring physician and polysomnography or sleep studies are required to verify treatment efficacy. The present article emphasizes the need for a team approach to OA therapy and provides treatment guidelines for dentists trained in dental sleep medicine. Many of the dentists and sleep physicians who contributed to the preparation of the present article are members of the Canadian Sleep Society and the authors reached a consensus based on the current literature.

Le présent document de principes canadien contient des recommandations sur la prise en charge, par les dentistes, des troubles respiratoires du sommeil chez les adultes qui utilisent des appareils dentaires (AD) pour traiter le ronflement et l’apnée obstructive du sommeil (AOS). Ces recommandations se fondent sur des analyses bibliographiques et le consensus de groupes d’expert. Les AD constituent un traitement de première ligne efficace chez les patients atteints d’AOS légère à modérée qui préfèrent l’AD à une thérapie par pression positive continue (PPC) ou chez les patients ayant une AOS importante qui ne peuvent tolérer la PPC, ne peuvent pas être candidats à la PPC ou ont échoué des tentatives de traitement par PPC. Le présent document de principes vise à orienter le travail des équipes interdisciplinaires (médecins du sommeil et dentistes du sommeil) et à clarifier le rôle de chaque professionnel dans la prise en charge de la thérapie par AD. Le diagnostic d’AOS devrait toujours être posé par un médecin, et les AD devraient être installés par un dentiste qualifié formé et chevronné en médecine dentaire du sommeil. Une évaluation du suivi par le médecin traitant et une polysomnographie ou des études de sommeil s’imposent pour vérifier l’efficacité du traitement. Le présent article souligne la nécessité d’un travail d’équipe à l’égard du traitement par AD et contient des lignes directrices de traitement aux dentistes formés en médecine dentaire du sommeil. De nombreux dentistes et médecins du sommeil qui ont collaboré à la préparation du présent article sont membres de la Société canadienne du sommeil, et les auteurs sont parvenus à un consensus d’après la documentation scientifique à jour.

MeSH terms

  • Adult
  • Canada
  • Dentists*
  • Humans
  • Orthodontic Appliance Design
  • Orthodontic Appliances, Removable*
  • Polysomnography
  • Practice Guidelines as Topic
  • Professional Role*
  • Prosthesis Fitting
  • Sleep Apnea, Obstructive / diagnosis
  • Sleep Apnea, Obstructive / physiopathology
  • Sleep Apnea, Obstructive / therapy*
  • Snoring / diagnosis
  • Snoring / physiopathology
  • Snoring / therapy*
  • Societies, Dental
  • Societies, Medical