Myofascial pain in patients waitlisted for total knee arthroplasty

Pain Res Manag. Sep-Oct 2012;17(5):321-7. doi: 10.1155/2012/547183.

Abstract

Background: Knee pain is one of the major sources of pain and disability in developed countries, particularly in aging populations, and is the primary indication for total knee arthroplasty (TKA) in patients with osteoarthritis (OA).

Objectives: To determine the presence of myofascial pain in OA patients waitlisted for TKA and to determine whether their knee pain may be alleviated by trigger point injections.

Methods: Following ethics approval, 25 participants were recruited from the wait list for elective unilateral primary TKA at the study centre. After providing informed consent, all participants were examined for the presence of active trigger points in the muscles surrounding the knee and received trigger point injections of bupivacaine. Assessments and trigger point injections were implemented on the first visit and at subsequent visits on weeks 1, 2, 4 and 8. Outcome measures included the Timed Up and Go test, Brief Pain Inventory, Centre for Epidemiologic Studies Depression Scale, State-Trait Anxiety Inventory and Short-Form McGill Pain Questionnaire.

Results: Myofascial trigger points were identified in all participants. Trigger point injections significantly reduced pain intensity and pain interference, and improved mobility. All participants had trigger points identified in medial muscles, most commonly in the head of the gastrocnemius muscle. An acute reduction in pain and improved functionality was observed immediately following intervention, and persisted over the eight-week course of the investigation.

Conclusion: All patients had trigger points in the vastus and gastrocnemius muscles, and 92% of patients experienced significant pain relief with trigger point injections at the first visit, indicating that a significant proportion of the OA knee pain was myofascial in origin. Further investigation is warranted to determine the prevalence of myofascial pain and whether treatment delays or prevents TKA.

HISTORIQUE :: La douleur au genou est l’une des principales sources de douleur et d’invalidité dans les pays industrialisés, notamment dans les populations vieillissantes, et c’est une indication primaire d’arthroplastie totale du genou (ATG) chez les patients atteints d’arthrose.

OBJECTIFS :: Déterminer la présence de douleur myoaponévrotique chez des patients souffrant d’arthrose en attente d’une ATG et établir si leur douleur au genou est soulagée par des injections aux points déclencheurs.

MÉTHODOLOGIE :: Après une approbation éthique, les chercheurs ont recruté 25 participants à partir de la liste d’attente d’ATG primaire unilatérale non urgente du centre à l’étude. Les chercheurs ont obtenu le consentement éclairé de tous les participants et les ont examinés pour déterminer la présence de points déclencheurs actifs dans les muscles entourant le genou, puis y ont administré des injections de bupivacaine. Ils ont procédé aux évaluations et effectué les injections aux points déclencheurs à la première visite et aux visites subséquentes les première, deuxième, quatrième et huitième semaines. Les mesures d’issue incluaient le test pour se lever et marcher, le bref inventaire de la douleur, l’échelle de dépression du Centre for Epidemiologic Studies, l’inventaire des caractéristiques anxieuses et le court questionnaire sur la douleur de McGill.

RÉSULTATS :: Les chercheurs ont déterminé les points déclencheurs de la douleur myoaponévrotique chez tous les participants. Les injections aux points déclencheurs réduisaient l’intensité de la douleur et l’interférence de la douleur tout en améliorant la mobilité. Tous les participants avaient des points déclencheurs déterminés dans les muscles médians, le plus souvent à la tête du muscle gastrocnémien. Les chercheurs ont observé une réduction aiguë de la douleur et une amélioration de la fonction immédiatement après l’intervention, lesquelles se sont maintenues pendant les huit semaines de la recherche.

CONCLUSION :: D’après les observations primaires, tous les patients avaient des points déclencheurs dans les muscles vastes et gastrocnémiens, et 92 % des patients ont ressenti un important soulagement de la douleur après des injections aux points déclencheurs à la première visite, indiquant qu’une forte proportion de la douleur causée par l’arthrose du genou était d’origine myoaponévrotique. D’autres explorations s’imposent pour déterminer la prévalence de la douleur myoaponévrotique et pour établir si le traitement retarde ou prévient l’ATG.

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Aged
  • Aged, 80 and over
  • Arthroplasty, Replacement, Knee
  • Bupivacaine / therapeutic use*
  • Female
  • Humans
  • Injections, Intramuscular
  • Male
  • Middle Aged
  • Myofascial Pain Syndromes / complications
  • Myofascial Pain Syndromes / drug therapy*
  • Osteoarthritis, Knee / complications
  • Osteoarthritis, Knee / drug therapy*
  • Pain Management
  • Pain Measurement
  • Treatment Outcome
  • Trigger Points

Substances

  • Bupivacaine