The Sorcerer's Apprentices

Healthc Policy. 2011 Nov;7(2):14-22.

Abstract

Riding concerns about physician shortages, Canadian medical schools have expanded their annual enrolment by 80% over the last 13 years. Including rapid growth in net immigration, the annual "crop" has nearly doubled. (Population has grown by about 14%.) The physician workforce is just now showing the impact - a 6% increase in physicians per capita in the last three years. In the last decade, medical expenditure per physician has also risen, by nearly 35% above general inflation. The drivers are rapidly increasing diagnostic testing and imaging, and the growth of alternative payment programs. More doctors, combined with growing expenditure per doctor, will have serious cost implications. What benefits are we buying?

Face aux préoccupations en termes de pénuries de médecins, les écoles de médecine du Canada ont augmenté de 80 pour cent leurs admissions annuelles au cours des 13 dernières années. En tenant compte de la croissance rapide de l'immigration nette, la « récolte annuelle » a presque doublé. (La croissance de la population a été d'environ 14 pour cent.) On commence à peine à en voir l'impact dans la main-d'œuvre médicale – une croissance de 6 pour cent de médecin par habitant pour les trois dernières années. Au cours des dix dernières années, les dépenses par médecin ont également augmenté de près de 35 pour cent au-dessus du taux d'inflation. Les inducteurs font augmenter rapidement les tests de diagnostic et l'imagerie, ainsi que l'apparition d'autres modes de paiements. La présence de plus de médecins, conjuguée à la croissance des dépenses par médecin, aura de sérieuses répercussions en termes de coûts. Quels avantages en tirons-nous?