Optimal oxygen titration in patients with chronic obstructive pulmonary disease: a role for automated oxygen delivery?

Can Respir J. Jul-Aug 2013;20(4):259-61. doi: 10.1155/2013/376545.

Abstract

Oxygen therapy can be life-saving for patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD) and is the backbone of any acute COPD treatment strategy. Although largely considered to be a benign drug, many publications have highlighted the need to accurately adjust oxygen delivery to avoid both hypoxemia and the problem of hyperoxia-induced hypercapnia. Recent clinical data have shown that the deleterious effects of excess oxygen treatment can not only alter carbon dioxide levels (which has been known for more than 60 years) but can also lead to an increase in mortality. Nevertheless, despite the extensive literature, the risks associated with hyperoxia are often overlooked and published clinical recommendations are largely ignored. This failure in knowledge translation has become increasingly important not only because of the desire to reduce medical error, but in a society with limited health care resources, the economic burden of COPD is such that it cannot afford to make preventable medical mistakes. Recently, novel devices have been developed to automatically adjust oxygen flow rates to maintain stable oxygen saturations. These closed-loop oxygen delivery systems have the potential to reduce medical error, improve morbidity and mortality, and reduce health care costs. Preliminary data in this field are promising and will require a significant amount of research in the coming years to determine the precise indications for these systems. The importance of appropriate oxygen dosing and the current literature regarding novel oxygen delivery systems are reviewed.

L’oxygénothérapie diminue la mortalité chez les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique et il est un des traitements clé au cours des exacerbations aigues. Bien que largement considéré comme étant un traitement inoffensif, de nombreuses publications ont souligné la nécessité d’ajuster avec précision l’apport d’oxygène pour éviter à la fois l’hypoxémie et le problème de l’hypercapnie induite par l’hyperoxie. Des données cliniques récentes ont montré que l’excès d’oxygène peut augmenter les niveaux de dioxyde de carbone (ce qui est connu depuis plus de 60 ans), mais peut aussi conduire à une augmentation de la mortalité. Pourtant, en dépit de l’abondante littérature, les risques associés à l’hyperoxie sont souvent négligés et les recommandations cliniques publiées sont largement ignorées. Cet échec dans le transfert des connaissances est devenu de plus en plus problématique, non seulement en raison de la volonté de réduire les erreurs médicales, mais également au plan économique. Dans un système de santé sous pression, le fardeau économique de la maladie pulmonaire obstructive chronique est tel que nous ne pouvons nous permettre de faire des erreurs médicales évitables. Récemment, de nouveaux dispositifs ont été mis au point pour ajuster automatiquement les débits d’oxygène pour maintenir la saturation en oxygène stable. Ces systèmes automatisés de l’ajustement de l’oxygène ont le potentiel de réduire les erreurs médicales, d’améliorer la morbidité, la mortalité et pourrait réduire les coûts de la santé. Les données préliminaires dans ce domaine sont prometteuses mais nécessiteront de nouvelles recherches afin de déterminer les indications précises pour ces systèmes. Nous passerons en revue l’importance du dosage d’oxygène appropriée ainsi que la littérature émergente entourant les nouveaux systèmes d’administration d’oxygène.

Publication types

  • Review

MeSH terms

  • Automation / methods
  • Humans
  • Hyperoxia / prevention & control
  • Hypoxia / prevention & control
  • Oxygen Inhalation Therapy / methods*
  • Pulmonary Disease, Chronic Obstructive / therapy*
  • Titrimetry / methods*