The distribution of physiotherapists in ontario: understanding the market drivers

Physiother Can. Fall 2012;64(4):329-37. doi: 10.3138/ptc.2011-32.

Abstract

Purpose: To understand the factors that affect the distribution of physiotherapists in Ontario by examining three potential influences in the multi-payer physiotherapy (PT) market: population need, critical mass (related to academic health science centres [AHSCs]), and market forces.

Methods: Physiotherapist density and distribution were calculated from 2003 and 2005 College of Physiotherapists of Ontario registration data. Physiotherapists' workplaces were classified as not-for-profit (NFP) hospitals, other NFP, or for-profit (FP), and their locations were classified by census division (CD) types (cities and counties).

Results: Physiotherapist density varied significantly and distribution was neither uniformly responsive to population need, nor driven primarily by market forces. The largest factor was an AHSC in a CD; physiotherapists locate disproportionately in NFP hospitals in AHSCs rather than in the growing FP sector.

Conclusions: While some patterns can be discerned in the distribution and densities of physiotherapists across Ontario, further work needs to be done to identify why population need and market forces appear to be less influential, and why CDs with AHSCs are so attractive to physiotherapists. With this additional information, it may be possible to identify ways to influence uneven distribution in the future.

Objectif : Comprendre les facteurs qui affectent la répartition des physiothérapeutes en Ontario en analysant trois influences potentielles dans le marché de la physiothérapie à payeurs multiples, soit les besoins de la population, la masse critique (liée aux centres universitaires de sciences de la santé) et les forces du marché. Méthode : La répartition et la densité de physiothérapeutes ont été calculées pour les années 2003 et 2005 à partir des données d'inscription à l'Ordre des physiothérapeutes de l'Ontario. Les milieux de travail des physiothérapeutes ont été classés par catégories : hôpitaux à but non lucratif (HBNL) ou autres milieux à but non lucratif (BNL) ou à but lucratif (BL). Leurs emplacements ont ensuite été classés par types de division du recensement (villes ou comtés). Résultats : La densité de physiothérapeutes varie considérablement et leur répartition n'était ni unilatéralement définie en fonction des besoins de la population, ni motivée principalement par les forces du marché. Le plus important facteur était un centre universitaire de sciences de la santé dans une division du recensement; les physiothérapeutes sont présents de manière disproportionnée dans les hôpitaux à but non lucratif de tels centres universitaires au lieu d'être dans le secteur en croissance des cliniques à but lucratif. Conclusions : Bien que certains modèles peuvent être dégagés dans la répartition et la densité des physiothérapeutes en Ontario, d'autres recherches devront être entreprises afin de préciser pourquoi les besoins de la population et les forces du marché semblent avoir moins d'influence et pourquoi les divisions du recensement avec centres universitaires de sciences de la santé sont si attrayantes pour les physiothérapeutes. Avec ces renseignements supplémentaires, il pourrait être possible d'identifier des moyens d'influer éventuellement sur la répartition inégale de ces professionnels.

Keywords: delivery of health care market; demography; health manpower; policy.