A physiotherapy triage service for orthopaedic surgery: an effective strategy for reducing wait times

Physiother Can. Fall 2013;65(4):358-63. doi: 10.3138/ptc.2012-53.

Abstract

Purpose: To investigate the effectiveness of a physiotherapy triage service for orthopaedic surgery referrals from primary-care physicians.

Methods: A prospective, observational design was used with patients referred to an orthopaedic surgeon based out of two small urban centres in British Columbia. The level of agreement between the physiotherapist and surgeon was determined using a weighted kappa statistic (κw) with 95% CI. A patient satisfaction questionnaire was administered, and the surgical conversion rate (SCR) was calculated to assess the level of appropriate referrals.

Results: The analysis found substantial agreement (κw=0.77; 95% CI, 0.60-0.94) between surgeon and physiotherapist for surgical management decisions. All patients reported being "satisfied" or "very satisfied" with the overall care they received from the physiotherapist. The SCR of patients referred by the physiotherapist to the surgeon was 91%, versus 22% among patients referred by a general practitioner or emergency physician.

Conclusion: More than three-fourths of patients referred by primary-care physicians did not need to see a surgeon and were able to be managed by an experienced orthopaedic physiotherapist. This triage model could have considerable impact on orthopaedic wait times in Canada by minimizing unnecessary referrals; the model could also promote timely and conservative management of non-surgical conditions by physiotherapists.

Objectif : Étudier l'efficacité d'un service de triage en physiothérapie pour aiguillages vers la chirurgie orthopédique provenant de médecins de premier recours. Méthodes : On a utilisé un concept d'observation prospective des patients référés à un chirurgien orthopédiste dans deux petites localités urbaines de la Colombie-Britannique. On a déterminé le niveau d'entente entre le physiothérapeute et le chirurgien en établissant une statistique kappa pondérée (weighted kappa, κw) comportant un IC à 95%. On a administré aux patients un questionnaire sur leur satisfaction et calculé un taux de conversion chirurgicale (TCC) afin d'évaluer le niveau des références appropriées. Résultats : L'analyse a révélé une convergence importante (κw=0,77; IC à 95%, 0,60 à 0,94) entre le chirurgien et le physiothérapeute sur le plan des décisions relatives à la prise en charge chirurgicale. Tous les patients se sont dits « satisfaits » ou « très satisfaits » des soins généraux qu'ils ont reçus du physiothérapeute. Le TCC des patients référés par le physiothérapeute au chirurgien s'est établi à 91% contre 22% chez les patients référés par un généraliste ou un urgentiste. Conclusion : Plus de trois quarts des patients référés à un chirurgien orthopédiste par des médecins de premier recours n'ont pas eu à consulter un chirurgien et ont été pris en charge par un physiothérapeute orthopédiste chevronné. Ce modèle de triage pourrait avoir un effet considérable sur les temps d'attente en orthopédie au Canada en réduisant au minimum les aiguillages inutiles. Le modèle pourrait aussi promouvoir une prise en charge rapide et conservatrice de problèmes non chirurgicaux par des physiothérapeutes.

Keywords: gatekeeping; orthopaedics; practice guidelines as topic; waiting lists.