Skip to main page content
Access keys NCBI Homepage MyNCBI Homepage Main Content Main Navigation
, 36 (2), 171-181

Determination of Gestational Age by Ultrasound

Collaborators, Affiliations

Determination of Gestational Age by Ultrasound

Kimberly Butt et al. J Obstet Gynaecol Can.

Abstract

Objective: To assist clinicians in assigning gestational age based on ultrasound biometry.

Outcomes: To determine whether ultrasound dating provides more accurate gestational age assessment than menstrual dating with or without the use of ultrasound. To provide maternity health care providers and researchers with evidence-based guidelines for the assignment of gestational age. To determine which ultrasound biometric parameters are superior when gestational age is uncertain. To determine whether ultrasound gestational age assessment is cost effective.

Evidence: Published literature was retrieved through searches of PubMed or MEDLINE and The Cochrane Library in 2013 using appropriate controlled vocabulary and key words (gestational age, ultrasound biometry, ultrasound dating). Results were restricted to systematic reviews, randomized control trials/controlled clinical trials, and observational studies written in English. There were no date restrictions. Searches were updated on a regular basis and incorporated in the guideline to July 31, 2013. Grey (unpublished) literature was identified through searching the websites of health technology assessment and health technology-related agencies, clinical practice guideline collections, clinical trial registries, and national and international medical specialty societies.

Values: The quality of evidence in this document was rated using the criteria described in the Report of the Canadian Task Force on Preventive Health Care (Table 1).

Benefits, harms, and costs: Accurate assignment of gestational age may reduce post-dates labour induction and may improve obstetric care through allowing the optimal timing of necessary interventions and the avoidance of unnecessary ones. More accurate dating allows for optimal performance of prenatal screening tests for aneuploidy. A national algorithm for the assignment of gestational age may reduce practice variations across Canada for clinicians and researchers. Potential harms include the possible reassignment of dates when significant fetal pathology (such as fetal growth restriction or macrosomia) result in a discrepancy between ultrasound biometric and clinical gestational age. Such reassignment may lead to the omission of appropriate-or the performance of inappropriate-fetal interventions. Summary Statements 1. When performed with quality and precision, ultrasound alone is more accurate than a "certain" menstrual date for determining gestational age in the first and second trimesters (≤ 23 weeks) in spontaneous conceptions, and it is the best method for estimating the delivery date. (II) 2. In the absence of better assessment of gestational age, routine ultrasound in the first or second trimester reduces inductions for post-term pregnancies. (I) 3. Ideally, every pregnant woman should be offered a first-trimester dating ultrasound; however, if the availability of obstetrical ultrasound is limited, it is reasonable to use a second-trimester scan to assess gestational age. (I) 4. Notwithstanding Summary Statements 1, 2, and 3, women vary greatly in their awareness of their internal functions, including ovulation, and this self-knowledge can sometimes be very accurate. (III) Recommendations 1. First-trimester crown-rump length is the best parameter for determining gestational age and should be used whenever appropriate. (I-A) 2. If there is more than one first-trimester scan with a mean sac diameter or crown-rump length measurement, the earliest ultrasound with a crown-rump length equivalent to at least 7 weeks (or 10 mm) should be used to determine the gestational age. (III-B) 3. Between the 12th and 14th weeks, crown-rump length and biparietal diameter are similar in accuracy. It is recommended that crown-rump length be used up to 84 mm, and the biparietal diameter be used for measurements > 84 mm. (II-1A) 4. Although transvaginal ultrasound may better visualize early embryonic structures than a transabdominal approach, it is not more accurate in determining gestational age. Crown-rump length measurement from either transabdominal or transvaginal ultrasound may be used to determine gestational age. (II-1C) 5. If a second- or third-trimester scan is used to determine gestational age, a combination of multiple biometric parameters (biparietal diameter, head circumference, abdominal circumference, and femur length) should be used to determine gestational age, rather than a single parameter. (II-1A) 6. When the assignment of gestational age is based on a third-trimester ultrasound, it is difficult to confirm an accurate due date. Follow-up of interval growth is suggested 2 to 3 weeks following the ultrasound. (III-C).

Objectif : Aider les cliniciens à attribuer un âge gestationnel en fonction des résultats de la biométrie échographique. Issues : Déterminer si la datation par échographie offre une évaluation plus précise de l’âge gestationnel que la datation en fonction des dernières règles avec ou sans recours à l’échographie. Offrir, aux praticiens et aux chercheurs du domaine des soins de maternité, des lignes directrices factuelles en matière d’attribution de l’âge gestationnel. Identifier les paramètres biométriques échographiques qui sont de fiabilité supérieure lorsque l’âge gestationnel est incertain. Déterminer la rentabilité de l’évaluation de l’âge gestationnel par échographie. Résultats : La littérature publiée a été récupérée par l’intermédiaire de recherches menées dans PubMed ou MEDLINE et The Cochrane Library en 2013 au moyen d’un vocabulaire contrôlé et de mots clés appropriés (p. ex. « gestational age », « ultrasound biometry » et « ultrasound dating »). Les résultats ont été restreints aux analyses systématiques, aux essais comparatifs randomisés / essais cliniques comparatifs et aux études observationnelles rédigés en anglais. Aucune restriction n’a été appliquée en matière de dates. Les recherches ont été mises à jour de façon régulière et intégrées à la directive clinique jusqu’au 31 juillet 2013. La littérature grise (non publiée) a été identifiée par l’intermédiaire de recherches menées dans les sites Web d’organismes s’intéressant à l’évaluation des technologies dans le domaine de la santé et d’organismes connexes, dans des collections de directives cliniques, dans des registres d’essais cliniques et auprès de sociétés de spécialité médicale nationales et internationales. Valeurs : La qualité des résultats est évaluée au moyen des critères décrits dans le rapport du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (Tableau). Avantages, désavantages et coûts : L’attribution précise d’un âge gestationnel pourrait réduire l’incidence du déclenchement mené en raison d’une grossesse prolongée et améliorer les soins obstétricaux en nous permettant de planifier la chronologie des interventions nécessaires de façon optimale et d’éviter les interventions inutiles. Une datation plus précise permet l’optimisation de la tenue de tests prénataux de dépistage de l’aneuploïdie. Un algorithme national d’attribution de l’âge gestationnel pourrait atténuer les variations pancanadiennes en matière de pratique pour les cliniciens et les chercheurs. Parmi les désavantages potentiels, on trouve la réattribution possible des dates lorsqu’une pathologie fœtale importante (comme le retard de croissance intra-utérin ou la macrosomie) donne lieu à une divergence entre les résultats de la biométrie échographique et l’âge gestationnel clinique. Une telle réattribution pourrait mener à l’omission d’interventions fœtales justifiées ou à la tenue d’interventions fœtales injustifiées. Déclarations sommaires 1. Le recours isolé à l’échographie, lorsque celle-ci est menée avec précision et dans le respect des normes de qualité, est plus précis que l’utilisation d’une date menstruelle « certaine » pour la détermination de l’âge gestationnel au cours des premier et deuxième trimestres (≤ 23 semaines) dans les cas de grossesse spontanée; il s’agit de la meilleure méthode pour ce qui est de l’estimation de la date d’accouchement. (II) 2. En l’absence d’une meilleure évaluation de l’âge gestationnel, la tenue systématique d’une échographie au cours du premier ou du deuxième trimestre entraîne une atténuation du taux de déclenchement mené en raison d’une grossesse post-terme. (I) 3. Idéalement, chaque femme enceinte devrait se voir offrir la tenue d’une échographie de datation au cours du premier trimestre; toutefois, lorsque la disponibilité des services d’échographie obstétricale s’avère limitée, il est raisonnable d’avoir recours à une échographie menée au cours du deuxième trimestre pour évaluer l’âge gestationnel. (I) 4. Nonobstant les déclarations sommaires 1, 2 et 3, la capacité de percevoir les fonctions internes (dont l’ovulation) varie grandement d’une femme à l’autre; cette perception de l’ovulation par la femme peut parfois être très précise. (III) Recommandations 1. La distance vertex-coccyx au cours du premier trimestre constitue le meilleur paramètre à utiliser pour déterminer l’âge gestationnel; elle devrait être utilisée dans toutes les situations où cela s’avère approprié. (I-A) 2. En présence de plus d’une échographie (menée au premier trimestre) ayant permis la mesure du diamètre moyen du sac ou de la distance vertex-coccyx, la première ayant permis de mesurer une distance vertex-coccyx équivalant à au moins sept semaines (ou 10 mm) devrait être utilisée pour déterminer l’âge gestationnel. (III-B) 3. Entre la 12e et la 14e semaines, la distance vertex-coccyx et le diamètre bipariétal présentent un degré de précision semblable. Il est recommandé d’utiliser la distance vertex-coccyx jusqu’à 84 mm et d’utiliser le diamètre bipariétal pour ce qui est des mesures supérieures à 84 mm. (II-1A) 4. Bien que l’échographie transvaginale puisse permettre une meilleure visualisation des premières structures embryonnaires que celle que permet l’approche transabdominale, son degré de précision n’est pas supérieur à celui de cette dernière pour ce qui est de la détermination de l’âge gestationnel. Qu’elle soit effectuée au moyen d’une échographie transabdominale ou transvaginale, la mesure de la distance vertex-coccyx peut être utilisée pour déterminer l’âge gestationnel. (II-1C) 5. Lorsqu’une échographie menée au deuxième ou au troisième trimestre est utilisée pour déterminer l’âge gestationnel, une combinaison de multiples paramètres biométriques (diamètre bipariétal, périmètre tête, périmètre abdominal et longueur du fémur) devrait être utilisée, plutôt que de n’avoir recours qu’à un seul paramètre. (II-1A) 6. Lorsque l’attribution de l’âge gestationnel se fonde sur une échographie menée au troisième trimestre, il est difficile de confirmer avec précision la date prévue de l’accouchement. De deux à trois semaines à la suite de cette échographie, il est recommandé de procéder à une échographie de suivi permettant d’évaluer la croissance ayant eu lieu pendant l’intervalle entre les échographies. (III-C).

Keywords: dating; gestational age; ultrasound.

Comment in

Similar articles

  • Guideline No. 388-Determination of Gestational Age by Ultrasound
    K Butt et al. J Obstet Gynaecol Can 41 (10), 1497-1507. PMID 31548039.
    Accurate assignment of gestational age may reduce post-dates labour induction and may improve obstetric care through allowing the optimal timing of necessary intervention …
  • Prenatal Screening for Fetal Aneuploidy in Singleton Pregnancies
    D Chitayat et al. J Obstet Gynaecol Can 33 (7), 736-750. PMID 21749752.
    This guideline is intended to reduce the number of prenatal invasive procedures done when maternal age is the only indication. This will have the benefit of reducing the …
  • Ultrasound in Twin Pregnancies
    L Morin et al. J Obstet Gynaecol Can 33 (6), 643-656. PMID 21846456. - Review
    The benefit expected from this guideline is facilitation and optimization of the use of ultrasound in twin pregnancy. SUMMARY STATEMENTS: 1. There are insufficient data t …
  • Prenatal Screening for and Diagnosis of Aneuploidy in Twin Pregnancies
    F Audibert et al. J Obstet Gynaecol Can 33 (7), 754-67. PMID 21749753.
    There is a need for specific guidelines for prenatal screening and diagnosis in twins. These guidelines should assist health care providers in the approach to this aspect …
  • Evaluation of Prenatally Diagnosed Structural Congenital Anomalies
    A Gagnon et al. J Obstet Gynaecol Can 31 (9), 875-881. PMID 19941713. - Review
    1. When a fetal structural anomaly is identified, the pregnant woman should be offered a timely consultation with a trained genetic counsellor and with a maternal-fetal m …
See all similar articles

Cited by 30 PubMed Central articles

See all "Cited by" articles

LinkOut - more resources

Feedback