The cervical myodural bridge, a review of literature and clinical implications

J Can Chiropr Assoc. 2014 Jun;58(2):184-92.

Abstract
in En , French

The role of posterior cervical musculature in sensorimotor control, cervicocephalic pain, and stabilization of the spinal cord has been recently described. Anatomical soft tissue connections which cross the cervical epidural space link suboccipital muscle fascia and dura. These myodural bridges provide passive and active anchoring of the spinal cord. They may also be involved in a dural tension monitoring system to prevent dural infolding, and maintain patency of the spinal cord. Modulation of dural tension may be initiated via a sensory reflex to muscular contractile tissues. Unanticipated movements such as hyperflexion extension injuries stimulate deep suboccipital muscles and transmit tensile forces through the bridge to the cervical dura. Due to its larger cross sectional area, the rectus capitis posterior major myodural bridge may exert greater mechanical traction on the dura than the rectus capitis posterior minor. University ethics committee approval and anatomical donor consent was obtained for this study.

Le rôle de la musculature cervicale postérieure dans le contrôle sensorimoteur, la douleur cervico-céphalique et la stabilisation de la moelle épinière n’a que récemment fait l’objet d’une description. Les connexions anatomiques des tissus mous qui traversent l’espace épidural cervical lient le fascia et la dure-mère des muscles sous-occipitaux. Ces ponts myoduraux offrent un point d’ancrage passif et actif à la moelle épinière. Ils peuvent aussi participer au système de contrôle de la tension durale afin de prévenir le repliement dural et de maintenir la perméabilité de la moelle épinière. Les modulations de la tension durale peuvent être provoquées par un réflexe sensoriel aux tissus musculaires contractiles. Les mouvements non anticipés comme les blessures résultant d’une hyperflexion-extension stimulent les muscles sous-occipitaux profonds et transmettent des efforts de traction par le pont sur la dure-mère cervicale. En raison de sa plus grande section transversale, le pont myodural grand droit postérieur peut exercer une plus grande traction mécanique sur la dure-mère que le muscle petit droit postérieur. L’approbation du comité d’éthique de l’université et le consentement du donneur anatomique ont été obtenus pour la présente étude.

Keywords: dura mater; myodural bridge; obliquus capitis inferior; rectus capitis posterior major.