Expanding and clarifying the role of emotion regulation in nonsuicidal self-injury

Can J Psychiatry. 2014 Nov;59(11):569-75. doi: 10.1177/070674371405901102.

Abstract

Objective: Deficits in emotion regulation have been implicated in nonsuicidal self-injury (NSSI) by both theory and research. Research indicates that NSSI is commonly performed as an emotion regulation strategy, as it often decreases the experience of negative affect. People who engage in NSSI often report greater emotion dysregulation than those without an NSSI history. Further, interventions that have demonstrated effectiveness in reducing NSSI involve a focus on emotion regulation skills. Given the important role of emotion regulation in NSSI, research should continue to develop our understanding of this construct.

Methods: We conducted a review of relevant research in emotion regulation and dysregulation and specific emotion regulation strategies in NSSI.

Results: First, we provide an overview of current research on emotion regulation and dysregulation in NSSI. Second, we discuss the application of a specific emotion regulation model to NSSI research, and review research on NSSI supporting the use of this model.

Conclusion: NSSI has been associated with an emotion regulation function and trait emotion dysregulation among people who self-injure. Relevant research provides initial support for the applicability of a specific model of emotion regulation to NSSI. We suggest directions for future research to continue to cultivate our understanding of emotion regulation in NSSI.

Objectif :: Les déficits de régulation émotionnelle sont impliqués dans l’automutilation non suicidaire (AMNS) par la théorie et la recherche. La recherche indique que l’AMNS sert communément de stratégie de régulation émotionnelle, car elle diminue souvent l’expérience de l’affect négatif. Les personnes qui pratiquent l’AMNS déclarent souvent une plus grande dysrégulation émotionnelle que celles qui n’ont pas d’antécédents d’AMNS. En outre, les interventions qui ont démontré une efficacité à réduire l’AMNS mettent l’accent sur les compétences de régulation émotionnelle. Étant donné le rôle important de la régulation émotionnelle dans l’AMNS, la recherche devrait continuer à développer notre compréhension de ce construit.

Méthodes :: Nous avons mené une revue de la recherche pertinente sur la régulation et la dysrégulation émotionnelles, et sur les stratégies spécifiques de régulation émotionnelle dans l’AMNS.

Résultats :: Premièrement, nous présentons un aperçu de la recherche actuelle sur la régulation et la dysrégulation émotionnelle dans l’AMNS. Deuxièmement, nous discutons de l’application d’un modèle spécifique de régulation émotionnelle à la recherche sur l’AMNS, et menons une revue de la recherche sur l’AMNS qui soutient l’emploi de ce modèle.

Conclusion :: L’AMNS a été associée à une fonction de régulation émotionnelle et à un trait de dysrégulation émotionnelle chez les personnes qui s’automutilent. La recherche pertinente offre un soutien initial de l’applicabilité d’un modèle spécifique de régulation émotionnelle à l’AMNS. Nous suggérons des directions à la recherche future pour continuer de cultiver notre compréhension de la régulation émotionnelle dans l’AMNS.

Publication types

  • Research Support, N.I.H., Extramural
  • Research Support, Non-U.S. Gov't
  • Review

MeSH terms

  • Adaptation, Psychological
  • Affective Symptoms / diagnosis
  • Affective Symptoms / psychology
  • Borderline Personality Disorder / diagnosis
  • Borderline Personality Disorder / psychology
  • Emotions*
  • Humans
  • Psychological Theory
  • Risk Factors
  • Self-Injurious Behavior / psychology*
  • Suicide, Attempted / prevention & control
  • Suicide, Attempted / psychology