The Steroids In the Maintenance of remission of Proliferative Lupus nephritis (SIMPL) pilot trial

Can J Kidney Health Dis. 2014 Nov 28;1:30. doi: 10.1186/s40697-014-0030-9. eCollection 2014.

Abstract

Background: Patients with proliferative lupus nephritis are at risk of frequent relapses. Whether low- dose prednisone prevents relapses is uncertain.

Objectives: We undertook a pilot RCT to determine the feasibility of a larger trial.

Design: Pilot randomized controlled trial.

Setting: Single center Canadian outpatient nephrology clinic.

Patients: Participants with systemic lupus erythematosus (SLE) and a history of class III or IV lupus nephritis that achieved at least partial remission and remained on prednisone were eligible.

Measurements: Feasibility: proportion of eligible patients randomized and adherence to tapering regimen. Clinical: occurrence of renal or major non-renal flare of SLE.

Methods: We conducted a blinded, two-parallel-group randomized controlled trial of prednisone 7.5 mg/day (continuation) compared to a matching placebo (withdrawal).

Results: Of nineteen eligible patients screened, 15 (79%) were recruited and randomized; 8 to prednisone continuation and seven to withdrawal. All participants adhered to the tapering protocol to their assigned withdrawal or low-dose maintenance target. Over 36 months, the primary outcome occurred in four (50%) patients in the continuation group (three renal and one major non-renal flare), compared with one patient (14%) in the withdrawal group (one renal flare). Three participants (38%) in the continuation group had minor flares, while no patients in the withdrawal group did.

Limitations: This pilot RCT was small and not designed to assess the efficacy or safety of maintenance with low-dose prednisone.

Conclusions: The high proportion of eligible patients recruited, and success of protocol adherence suggest a large trial of prednisone maintenance therapy compared to withdrawal is feasible.

Trial registration: Current Controlled Trials ISRCTN31327267.

Contexte: Les patients atteints de néphropathie lupique proliférative sont sujets à de nombreuses rechutes. Il est incertain que l’administration de faibles doses de prednisone aide à prévenir ses rechutes.

Objectifs: Nous avons entrepris un essai randomisé contrôlé (ERC) (étude pilote) afin de déterminer la faisabilité d’une étude plus vaste.

Type d’étude: Essai randomisé contrôlé (étude pilote).

Contexte: La clinique externe de néphrologie d’un centre canadien.

Patients: Les personnes atteintes de lupus érythémateux disséminé (LED), avec antécédents de néphropathie lupique de stades III et IV, en rémission (minimalement partielle) et toujours en traitement de maintien sous prednisone étaient admissibles à l’étude.

Mesures: Faisabilité : Assignation aléatoire à partir de l’échantillon des patients admissibles et observance de la posologie dégressive. Clinique : apparition d’une poussée lupique rénale ou d’une poussée lupique grave non rénale.

Méthode: Nous avons mené un essai clinique aléatoire, en parallèle et à double insu, d’un groupe sous 7,5 mg de prednisone (traitement continu) et d’un groupe sous placebo (sevrage).

Résultats: Du bassin des dix-neuf patients triés, 15 d’entre eux (79%) ont été sélectionnés. Le choix du traitement a été attribué de façon aléatoire : 8 patients pour le traitement de maintien sous prednisone et 7 patients pour le sevrage. Tous les participants ont observé le protocole de posologie dégressive qui leur était attribué et dont le but était le sevrage ou le maintien avec de faibles doses de prednisone. Sur une période de 36 mois, le premier indicateur des résultats est apparu chez quatre patients (50%) du groupe sous prednisone à faible dose (trois poussées rénales et une poussée grave non rénale), comparativement à un patient (14%) du groupe sous sevrage (une poussée rénale). Trois des participants (38%) du groupe sous prednisone à faible dose ont eu des poussées lupiques mineures; aucune poussée lupique mineure n’est apparue dans le groupe sous placebo.

Limites de l’étude: Cet essai randomisé contrôlé pilote a été effectué sur un petit groupe; il n’a pas été conçu pour évaluer l’efficacité ou la sûreté d’un entretien sous prednisone à faible dose.

Conclusion: Le succès combiné du large échantillon de départ de patients admissibles et l’observance du protocole de posologie dégressive laisse suggérer qu’une étude plus vaste comparant le traitement de maintien à la prednisone et le sevrage est faisable.

Keywords: Lupus nephritis; Prednisone; Remission; Renal flare; Systemic lupus erythematosus (SLE).