A Youth Suicide Prevention Plan for Canada: A Systematic Review of Reviews

Can J Psychiatry. 2015 Jun;60(6):245-57. doi: 10.1177/070674371506000603.

Abstract

Objective: We conducted an expedited knowledge synthesis (EKS) to facilitate evidence-informed decision making concerning youth suicide prevention, specifically school-based strategies and nonschool-based interventions designed to prevent repeat attempts.

Methods: Systematic review of review methods were applied. Inclusion criteria were as follows: systematic review or meta-analysis; prevention in youth 0 to 24 years; peer-reviewed English literature. Review quality was determined with AMSTAR (a measurement tool to assess systematic reviews). Nominal group methods quantified consensus on recommendations derived from the findings.

Results: No included review addressing school-based prevention (n = 7) reported decreased suicide death rates based on randomized controlled trials (RCTs) or controlled cohort studies (CCSs), but reduced suicide attempts, suicidal ideation, and proxy measures of suicide risk were reported (based on RCTs and CCSs). Included reviews addressing prevention of repeat suicide attempts (n = 14) found the following: emergency department transition programs may reduce suicide deaths, hospitalizations, and treatment nonadherence (based on RCTs and CCSs); training primary care providers in depression treatment may reduce repeated attempts (based on one RCT); antidepressants may increase short-term suicide risk in some patients (based on RCTs and meta-analyses); this increase is offset by overall population-based reductions in suicide associated with antidepressant treatment of youth depression (based on observational studies); and prevention with psychosocial interventions requires further evaluation. No review addressed sex or gender differences systematically, Aboriginal youth as a special population, harm, or cost-effectiveness. Consensus on 6 recommendations ranged from 73% to 100%.

Conclusions: Our EKS facilitates decision maker access to what is known about effective youth suicide prevention interventions. A national research-to-practice network that links researchers and decision makers is recommended to implement and evaluate promising interventions; to eliminate the use of ineffective or harmful interventions; and to clarify prevention intervention effects on death by suicide, suicide attempts, and suicidal ideation. Such a network could position Canada as a leader in youth suicide prevention.

Objectif :: Nous avons mené une synthèse accélérée des connaissances (SAC) pour faciliter le processus décisionnel éclairé par des données probantes concernant la prévention du suicide chez les jeunes, plus particulièrement les stratégies en milieu scolaire et les interventions en milieu non scolaire destinées à prévenir les tentatives répétées.

Méthodes :: Une revue systématique des méthodes des revues a été effectuée. Les critères d’inclusion étaient les suivants : une revue systématique ou méta-analyse; la prévention chez les jeunes de 0 à 24 ans; la littérature en anglais révisée par les pairs. La qualité des revues était déterminée par AMSTAR (un outil de mesure pour évaluer les revues systématiques). Les méthodes du groupe nominal quantifiaient le consensus des recommandations tirées des résultats.

Résultats :: Aucune revue incluse qui traitait de la prévention en milieu scolaire (n = 7) ne rapportait de taux réduits de décès par suicide d’après des essais randomisés contrôlés (ERC) ou des études de cohortes contrôlées (ECC), mais des tentatives de suicide réduites, l’idéation suicidaire, et des mesures substitutives du risque de suicide ont été rapportées (selon les ERC et ECC). Les revues incluses sur la prévention des tentatives de suicide répétées (n = 14) ont constaté que : les programmes de transition des services d’urgence peuvent réduire les décès par suicide, les hospitalisations, et la non-observance du traitement (selon les ERC et ECC); la formation en traitement de la dépression des prestataires de soins de première ligne peut réduire les tentatives répétées (selon un ERC); les antidépresseurs peuvent augmenter le risque de suicide à court terme chez certains patients (selon les ERC et méta-analyses); cette augmentation est compensée par des réductions globales du suicide dans la population associées au traitement par antidépresseur de la dépression chez les jeunes (selon des études par observation); et la prévention avec interventions psychosociales exige plus d’évaluation. Aucune revue n’a traité systématiquement des différences selon le sexe, des jeunes autochtones en tant que population spéciale, des dommages, ou de coût efficacité. Pour 6 recommandations, le consensus s’échelonnait de 73 % à 100 %.

Conclusions :: Notre SAC facilite l’accès aux décideurs pour des interventions efficaces connues de prévention du suicide chez les jeunes. Un réseau national de recherche à la pratique qui relie chercheurs et décideurs est recommandé pour mettre en oeuvre et évaluer les interventions prometteuses, éliminer l’usage des interventions inefficaces ou nuisibles, et clarifier les effets des interventions préventives sur les décès par suicide, les tentatives de suicide, et l’idéation suicidaire. Ce réseau pourrait faire du Canada un chef de file de la prévention du suicide ches les jeunes.

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't
  • Review
  • Systematic Review

MeSH terms

  • Adolescent
  • Canada
  • Humans
  • Mental Health Services / organization & administration*
  • Mental Health Services / standards
  • School Health Services / organization & administration*
  • School Health Services / standards
  • Suicide / prevention & control*
  • Suicide / statistics & numerical data*