Antimicrobial susceptibility of Staphylococcus pseudintermedius colonizing healthy dogs in Saskatoon, Canada

Can Vet J. 2016 Jan;57(1):65-9.

Abstract

This study reports antimicrobial susceptibility of Staphylococcus pseudintermedius carried by healthy dogs in Saskatoon, and describes changes in antimicrobial resistance since a 2008 study. One hundred healthy dogs presenting to the wellness service at the Western College of Veterinary Medicine were screened for S. pseudintermedius by culturing rectal and pharyngeal swabs. Staphylococcus pseudintermedius was identified biochemically and antimicrobial minimum inhibitory concentrations were determined by broth microdilution. Methicillin resistance was confirmed by polymerase chain reaction (PCR) and sequencing of the mecA gene. Of 221 S. pseudintermedius isolates from 78 dogs, 7 were methicillin resistant. No resistance to the fluoroquinolones, nitrofurantoin, tigecycline, vancomycin, quinupristin-dalfopristin, linezolid, or daptomycin was identified. Of the 78 positive dogs, isolates resistant to penicillin were found in 78%, to ampicillin in 61% and to tetracycline in 26%; resistance to oxacillin, erythromycin, clindamycin, trimethoprim + sulfamethoxazole, chloramphenicol, and gentamicin was found in < 10% of dogs. Compared to the 2008 study, the frequency of resistance to all drugs increased, and the frequency of colonization with pan-susceptible isolates decreased from 46% to 30%.

Susceptibilité antimicrobienne deStaphylococcus pseudintermediuscolonisant des chiens en santé à Saskatoon, au Canada. Cette étude présente un rapport sur la susceptibilité de Staphylococcus pseudintermedius chez des chiens porteurs en santé à Saskatoon et décrit les changements de la résistance antimicrobienne depuis une étude réalisée en 2008. On a réalisé un dépistage auprès de 100 chiens en santé présentés au service de bien-être du Western College of Veterinary Medicine pour S. pseudintermedius en réalisant une culture d’écouvillons rectaux et pharyngés. Staphylococcus pseudintermedius a été identifié par des tests biochimiques et les concentrations minimales inhibitrices d’antimicrobiens ont été déterminées par microdilution en bouillon. La résistance à la méthicilline a été confirmée par ACP et le séquençage du gène mecA. Parmi les 221 isolats de S. pseudintermedius provenant de 78 chiens, 7 étaient résistants à la méthicilline. Aucune résistance aux fluoroquinolones, à la nitrofurantoine, à la tigecycline, à la vancomycine, à la quinupristine-dalfopristine, au linézolide ou à la daptomycine n’a été identifiée. Parmi les 78 chiens positifs, des isolats résistants à la pénicilline ont été trouvés chez 78 %, à l’ampicilline chez 61 % et à la tétracycline chez 26 %; la résistance à l’oxacilline, à l’érythromycine, à la clindamycine, au triméthoprime + sulfaméthoxazole, au chloramphenicol et à la gentamicine a été trouvée chez < 10 % des chiens. Comparativement à l’étude de 2008, la fréquence de la résistance à tous les médicaments a augmenté et la fréquence de la colonisation par des isolats sensibles a chuté de 46 % à 30 %.(Traduit par Isabelle Vallières).

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Animals
  • Anti-Bacterial Agents / pharmacology*
  • Carrier State
  • Dog Diseases / epidemiology
  • Dog Diseases / microbiology*
  • Dogs
  • Drug Resistance, Bacterial*
  • Female
  • Male
  • Saskatchewan / epidemiology
  • Staphylococcal Infections / epidemiology
  • Staphylococcal Infections / microbiology
  • Staphylococcal Infections / veterinary*
  • Staphylococcus / classification
  • Staphylococcus / drug effects*

Substances

  • Anti-Bacterial Agents