Skip to main page content
Access keys NCBI Homepage MyNCBI Homepage Main Content Main Navigation
. 2016 Apr;21(3):155-62.
doi: 10.1093/pch/21.3.155.

Assessment of Cardiorespiratory Stability Using the Infant Car Seat Challenge Before Discharge in Preterm Infants ( <37 Weeks' Gestational Age)

[Article in English, French]
Free PMC article

Assessment of Cardiorespiratory Stability Using the Infant Car Seat Challenge Before Discharge in Preterm Infants ( <37 Weeks' Gestational Age)

[Article in English, French]
Michael R Narvey et al. Paediatr Child Health. .
Free PMC article

Abstract

Preterm infants younger than 37 weeks corrected gestational age are at increased risk for abnormal control of respiration. The infant car seat challenge has been used as a screening tool to ensure cardiorespiratory stability before discharging preterm infants from many hospitals in Canada. While it is clear that infants placed in a car seat are more likely to experience oxygen desaturation and/or bradycardia than when they are supine, neither positioning predicts an adverse neurodevelopmental outcome or mortality post-discharge. A review of the literature yielded insufficient evidence to recommend routine use of the infant car seat challenge as part of discharge planning for preterm infants. This finding has prompted a change in recommendation from a previous Canadian Paediatric Society position statement published in 2000.

Les nourrissons prématurés de moins de 37 semaines d’âge postconceptionnel sont plus à risque de présenter un contrôle anormal de leur respiration. Dans de nombreux hôpitaux du Canada, le test du siège d’auto est utilisé comme outil de dépistage pour garantir la stabilité cardiorespiratoire des nourrissons prématurés avant leur congé. Il est évident que les nourrissons installés dans un siège d’auto sont plus susceptibles de souffrir de désaturation en oxygène ou de bradycardie qu’en décubitus dorsal, mais aucune de ces deux positions ne permet de prédire une évolution neurodéveloppementale défavorable ou un décès après le congé. Une analyse bibliographique n’a pas permis de colliger assez de données probantes pour recommander l’utilisation systématique du test du siège d’auto chez les nourrissons prématurés dans le cadre de leur plan de congé. En raison de cette observation, les recommandations qu’a publiées la Société canadienne de pédiatrie dans un document de principes en 2000 sont modifiées.

Les nourrissons prématurés de moins de 37 semaines d’âge postconceptionnel sont plus à risque de présenter un contrôle anormal de leur respiration. Dans de nombreux hôpitaux du Canada, le test du siège d’auto est utilisé comme outil de dépistage pour garantir la stabilité cardiorespiratoire des nourrissons prématurés avant leur congé. Il est évident que les nourrissons installés dans un siège d’auto sont plus susceptibles de souffrir de désaturation en oxygène ou de bradycardie qu’en décubitus dorsal, mais aucune de ces deux positions ne permet de prédire une évolution neurodéveloppementale défavorable ou un décès après le congé. Une analyse bibliographique n’a pas permis de colliger assez de données probantes pour recommander l’utilisation systématique du test du siège d’auto chez les nourrissons prématurés dans le cadre de leur plan de congé. En raison de cette observation, les recommandations qu’a publiées la Société canadienne de pédiatrie dans un document de principes en 2000 sont modifiées.

Keywords: Apnea; Bradycardia; Desaturation; ICSC; Neonate; PSG.

Similar articles

See all similar articles

Cited by 2 articles

LinkOut - more resources

Feedback