Diversity of apostome ciliates, Chromidina spp. (Oligohymenophorea, Opalinopsidae), parasites of cephalopods of the Mediterranean Sea

Parasite. 2016;23:33. doi: 10.1051/parasite/2016033. Epub 2016 Aug 17.

Abstract

Chromidina spp. are enigmatic apostome ciliates (Oligohymenophorea, Opalinopsidae) that parasitise the renal and pancreatic appendages of cephalopods. Only four species have been described, among which only three have been formally named. No DNA sequence has been reported so far. To investigate Chromidina spp. diversity, we sampled cephalopods in the Mediterranean Sea off Tunis, Tunisia, and identified two distinct Chromidina spp. in two different host species: Loligo vulgaris and Sepia officinalis. From haematoxylin-stained slides, we described morphological traits for these parasitic species and compared them to previous descriptions. We also re-described the morphology of Chromidina elegans (Foettinger, 1881) from Chatton and Lwoff's original materials and designated a neohapantotype and paraneohapantotypes for this species. We describe a new species, Chromidina chattoni Souidenne, Florent and Grellier n. sp., found in L. vulgaris off Tunisia, and evidence for a probable novel species, found in S. officinalis off Tunisia, although this latter species presents similarities to some morphological stages previously described for Chromidina cortezi Hochberg, 1971. We amplified, for the first time, an 18S rDNA marker for these two Chromidina species. Phylogenetic analysis supports the association of Chromidina within apostome ciliates. Genetic distance analysis between 18S rDNA sequences of representative apostomes indicates Pseudocollinia as the most closely related genus to Chromidina.

Les Chromidina spp. sont des ciliés apostomes (Oligohymenophorea, Opalinopsidae) énigmatiques qui parasitent les sacs rénaux et pancréatiques des céphalopodes. Seules quatre espèces ont été décrites dont trois ont été formellement nommées. Aucune séquence d’ADN n’a été reportée à ce jour. Afin d’explorer la diversité des espèces du genre Chromidina, nous avons échantillonné des céphalopodes en mer Méditerranée, au large de Tunis en Tunisie, et avons identifié deux espèces distinctes de Chromidina spp. chez deux hôtes différents, Loligo vulgaris et Sepia officinalis. À partir de lames colorées à l’hématoxyline, nous avons analysé les traits morphologiques de ces parasites et les avons comparés aux descriptions antérieures. Nous avons également redécrit la morphologie de Chromidina elegans (Foettinger, 1881) à partir du matériel original de Chatton et Lwoff et avons désigné un néohapantotype et des paranéohapantotypes pour cette espèce. Nous décrivons une nouvelle espèce, Chromidina chattoni Souidenne, Florent and Grellier n. sp., trouvée chez L. vulgaris en Tunisie, et signalons une espèce probablement nouvelle trouvée chez S. officinalis en Tunisie, bien que cette dernière présente des similitudes avec des stades morphologiques précédemment décrits pour Chromidina cortezi Hochberg, 1971. Nous avons amplifié, pour la première fois, le marqueur ADNr 18S pour ces deux espèces de Chromidina. L’analyse phylogénétique supporte l’association des Chromidina au sein des ciliés apostomes. L’analyse des distances génétiques de ce marqueur chez des apostomes représentatifs suggère que le genre Pseudocollinia est le plus proche du genre Chromidina.

MeSH terms

  • Animals
  • Bayes Theorem
  • Cephalopoda / parasitology*
  • DNA, Ribosomal / chemistry
  • France
  • Likelihood Functions
  • Loligo / parasitology
  • Mediterranean Sea
  • Oligohymenophorea / classification*
  • Oligohymenophorea / genetics
  • Oligohymenophorea / ultrastructure
  • Phylogeny*
  • RNA, Ribosomal, 18S / genetics
  • Sepia / parasitology
  • Sequence Alignment
  • Tunisia

Substances

  • DNA, Ribosomal
  • RNA, Ribosomal, 18S