Micro-Particle Curcumin for the Treatment of Chronic Kidney Disease-1: Study Protocol for a Multicenter Clinical Trial

Can J Kidney Health Dis. 2018 Dec 5;5:2054358118813088. doi: 10.1177/2054358118813088. eCollection 2018.

Abstract

Background: The progression to end-stage renal disease (ESRD) is the most important complication of chronic kidney disease (CKD). Patients with ESRD require dialysis or transplantation to survive, incur numerous complications, and have high mortality rates. Slowing the progression of CKD is an important goal. Unfortunately, even when current treatments are appropriately applied, patients with CKD still progress to ESRD. Current treatments do not address the inflammation and fibrosis that mediate progression to ESRD, but micro-particle curcumin, a natural health product, has both anti-inflammatory and anti-fibrotic properties and may be an effective treatment for patients with CKD.

Objective: Micro-particle curcumin for the treatment of CKD-1 (MPAC-CKD-1) will measure the effect of micro-particle curcumin on 2 important markers of CKD progression: albuminuria and estimated glomerular filtration rate (eGFR). Efficacy in either of these markers will justify a larger, international trial to investigate micro-particle curcumin's ability to lower the risk of ESRD in patients with CKD.

Design: MPAC-CKD-1 is a multicenter, double-blind prospective randomized controlled trial.

Setting: Four kidney disease clinics in Ontario, Canada (3 in London and 1 in Hamilton).

Patients: We will enroll patients with CKD, defined by an eGFR between 15 and 60 mL/min/1.73 m2 and a daily albumin excretion of more than 300 mg (or a random urine sample albumin-to-creatinine ratio more than 30 mg/mmol).

Measurements: We will measure changes in the co-primary outcomes of urinary albumin-to-creatinine ratio and eGFR at 3 months and 6 months. We will also measure compliance, safety parameters, and changes in health-related quality of life.

Methods: Participants will be randomly assigned to receive micro-particle curcumin 90 mg once daily or matching placebo for 6 months. We will enroll at least 500 patients to exclude clinically meaningful 6-month changes in these 2 co-primary outcomes (16% difference in albuminuria, and a 2.3 mL/min/1.73 m2 between-group difference in the 6-month change in eGFR, at a two-tailed alpha of 0.025, power of 0.80).

Results: Patient enrollment began on October 1, 2015, with 414 participants randomized as of July 2018. We expect to report the results in 2020.

Limitations: MPAC-CKD-1 is not powered to assess outcomes such as the need for renal replacement therapy or death.

Conclusions: MPAC-CKD-1 is a multicenter, double-blind prospective randomized controlled trial designed to test whether micro-particle curcumin reduces albuminuria and slows eGFR decline in patients with albuminuric CKD. MPAC-CKD-1 will also test the feasibility of this intervention and inform the need for a future larger scale trial (MPAC-CKD-2).

Trial registration: MPAC-CKD-1 is registered with U.S. National Institutes of Health at clinicaltrials.gov (NCT02369549). Protocol version 2.0, December 6, 2014.

Contexte: La progression vers l’insuffisance rénale terminale (IRT) est la plus importante complication de l’insuffisance rénale chronique (IRC). Les patients atteints d’IRT dépendent de la dialyse ou de la transplantation pour survivre. Ces patients subissent de nombreuses complications et font face à des taux de mortalité très élevés. Ralentir la progression de la maladie est un objectif majeur. Malheureusement, même lorsque les traitements sont prodigués correctement, certains patients atteints de néphropathie chronique progressent vers l’IRT. Les traitements actuels ne parviennent pas à réduire l’inflammation et la fibrose qui médient cette progression. Les microparticules de curcumine, un produit de santé naturel qui possède des propriétés anti-inflammatoire et anti-fibrotiques, pourraient s’avérer un traitement efficace pour les patients atteints d’IRC.

Objectif: L’étude MPAC-CKD-1 mesurera l’effet des microparticules de curcumine sur deux marqueurs importants de la progression de la maladie : l’albuminurie et le débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe). L’efficacité des microparticules de curcumine sur l’un ou l’autre de ces marqueurs justifiera la conduite d’un essai international à plus grande échelle qui étudiera leur capacité à réduire le risque de progression vers l’IRT chez les patients atteints d’IRC.

Type d’étude: L’étude MPAC-CKD-1 est un essai multicentrique prospectif, contrôlé, à répartition aléatoire et à double insu.

Cadre: Quatre cliniques spécialisées en néphropathie de l’Ontario, au Canada (trois à London et une à Hamilton).

Sujets: Seront recrutés les patients atteints d’IRC dont le DFGe se situe entre 15 et 60 ml/min/1,73 m2 et l’excrétion d’albumine quotidienne à plus de 300 mg (ou dont un échantillon d’urine présente un rapport albumine/créatinine de plus de 30 mg/mmol).

Mesures: Les changements dans les deux principaux résultats (DFGe et rapport albumine/créatinine urinaire) seront mesurés à trois mois et à six mois. Seront également mesurés la conformité, les paramètres relatifs à l’innocuité et les changements dans la qualité de vie du patient en lien avec sa santé.

Méthodologie: Un traitement d’une durée de six mois (dose quotidienne de 90 mg de curcumine ou un placébo) sera attribué de façon aléatoire aux participants. Un minimum de 500 patients sera inclus à l’étude afin d’exclure les changements cliniquement significatifs survenant au cours des six mois pour les deux principaux résultats étudiés (une différence de 16 % de l’albuminurie et une différence de 2,3 ml/min/1,73 m2 du DFGe dans les six mois entre les deux groupes, avec un alpha bilatéral de 0,025 à la puissance 0,80).

Résultats: Le recrutement des patients a débuté le 1er octobre 2015 et en date de juillet 2018, 414 participants avaient été répartis. La publication des résultats est prévue en 2020.

Limites: L’étude MPAC-CKD-1 n’est pas conçue pour mesurer des résultats tels que le besoin de recourir à une thérapie de remplacement rénal ni pour répertorier le taux de mortalité.

Conclusion: L’étude MPAC-CKD-1 est un essai multicentrique prospectif, contrôlé, à répartition aléatoire et à double insu, conçu pour mesurer l’effet des microparticules de curcumine chez les patients atteints d’IRC albuminurique. On veut pouvoir observer soit une réduction de l’albuminurie, soit un ralentissement du déclin du DFGe. L’étude MPAC-CKD-1 vise également à tester la faisabilité de cette intervention et à éclairer le besoin de procéder à un essai futur à plus grande échelle (MPAC-CKD-2).

Keywords: CKD (chronic kidney disease); albuminuria; randomized controlled trial.

Associated data

  • ClinicalTrials.gov/NCT02369549