L’anorexie mentale nécessitant une hospitalisation chez les adolescents

Can Fam Physician. 2019 Feb;65(2):109-111.
[Article in French]

Abstract

Question J’ai récemment vu une patiente à ma clinique chez qui j’avais posé un diagnostic initial d’anorexie mentale 6 mois auparavant et qui continuait à perdre du poids. À l’examen physique, les constatations révélaient une pression artérielle de 85/55 mm Hg et une fréquence cardiaque de 55 battements/minute au repos. De tels patients devraient-ils être hospitalisés aux fins de surveillance et de traitement?Réponse Il existe peu de lignes directrices claires et fondées sur des données probantes concernant l’admission à l’hôpital d’adolescents souffrant d’anorexie mentale, ce qui donne lieu à un fort degré de variation dans les pratiques adoptées par les médecins. Le jugement clinique basé sur l’opinion d’experts semble le principal fondement des décisions d’hospitaliser ces patients. Les indications acceptables d’une admission incluent les suivantes : poids inférieur à 75 % du poids idéal, température de moins de 35,5 °C (95,9 °F), fréquence cardiaque de moins de 45 battements/minute, pression artérielle systolique inférieure à 80 mm Hg, changement orthostatique dans le pouls supérieur à 20 battements/minute ou changement orthostatique dans la pression artérielle de plus de 10 mm Hg. Il est fortement recommandé de demander une consultation spécialisée en médecine des adolescents pour les patients qui présentent de tels signes vitaux.