Vaccines for Preventing Rotavirus Diarrhoea: Vaccines in Use

Cochrane Database Syst Rev. 2019 Oct 28;2019(10):CD008521. doi: 10.1002/14651858.CD008521.pub5.

Abstract

Background: Rotavirus results in more diarrhoea-related deaths in children under five years than any other single agent in countries with high childhood mortality. It is also a common cause of diarrhoea-related hospital admissions in countries with low childhood mortality. Rotavirus vaccines that have been prequalified by the World Health Organization (WHO) include a monovalent vaccine (RV1; Rotarix, GlaxoSmithKline), a pentavalent vaccine (RV5; RotaTeq, Merck), and, more recently, another monovalent vaccine (Rotavac, Bharat Biotech).

Objectives: To evaluate rotavirus vaccines prequalified by the WHO (RV1, RV5, and Rotavac) for their efficacy and safety in children.

Search methods: On 4 April 2018 we searched MEDLINE (via PubMed), the Cochrane Infectious Diseases Group Specialized Register, CENTRAL (published in the Cochrane Library), Embase, LILACS, and BIOSIS. We also searched the WHO ICTRP, ClinicalTrials.gov, clinical trial reports from manufacturers' websites, and reference lists of included studies and relevant systematic reviews.

Selection criteria: We selected randomized controlled trials (RCTs) in children comparing rotavirus vaccines prequalified for use by the WHO versus placebo or no intervention.

Data collection and analysis: Two review authors independently assessed trial eligibility and assessed risks of bias. One review author extracted data and a second author cross-checked them. We combined dichotomous data using the risk ratio (RR) and 95% confidence interval (CI). We stratified the analysis by country mortality rate and used GRADE to evaluate evidence certainty.

Main results: Fifty-five trials met the inclusion criteria and enrolled a total of 216,480 participants. Thirty-six trials (119,114 participants) assessed RV1, 15 trials (88,934 participants) RV5, and four trials (8432 participants) Rotavac. RV1 Children vaccinated and followed up the first year of life In low-mortality countries, RV1 prevents 84% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.16, 95% CI 0.09 to 0.26; 43,779 participants, 7 trials; high-certainty evidence), and probably prevents 41% of cases of severe all-cause diarrhoea (RR 0.59, 95% CI 0.47 to 0.74; 28,051 participants, 3 trials; moderate-certainty evidence). In high-mortality countries, RV1 prevents 63% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.37, 95% CI 0.23 to 0.60; 6114 participants, 3 trials; high-certainty evidence), and 27% of severe all-cause diarrhoea cases (RR 0.73, 95% CI 0.56 to 0.95; 5639 participants, 2 trials; high-certainty evidence). Children vaccinated and followed up for two years In low-mortality countries, RV1 prevents 82% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.18, 95% CI 0.14 to 0.23; 36,002 participants, 9 trials; high-certainty evidence), and probably prevents 37% of severe all-cause diarrhoea episodes (rate ratio 0.63, 95% CI 0.56 to 0.71; 39,091 participants, 2 trials; moderate-certainty evidence). In high-mortality countries RV1 probably prevents 35% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.65, 95% CI 0.51 to 0.83; 13,768 participants, 2 trials; high-certainty evidence), and 17% of severe all-cause diarrhoea cases (RR 0.83, 95% CI 0.72 to 0.96; 2764 participants, 1 trial; moderate-certainty evidence). No increased risk of serious adverse events (SAE) was detected (RR 0.88 95% CI 0.83 to 0.93; high-certainty evidence). There were 30 cases of intussusception reported in 53,032 children after RV1 vaccination and 28 cases in 44,214 children after placebo or no intervention (RR 0.70, 95% CI 0.46 to 1.05; low-certainty evidence). RV5 Children vaccinated and followed up the first year of life In low-mortality countries, RV5 probably prevents 92% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.08, 95% CI 0.03 to 0.22; 4132 participants, 5 trials; moderate-certainty evidence). We did not identify studies reporting on severe all-cause diarrhoea in low-mortality countries. In high-mortality countries, RV5 prevents 57% of severe rotavirus diarrhoea (RR 0.43, 95% CI 0.29 to 0.62; 5916 participants, 2 trials; high-certainty evidence), but there is probably little or no difference between vaccine and placebo for severe all-cause diarrhoea (RR 0.80, 95% CI 0.58 to 1.11; 1 trial, 4085 participants; moderate-certainty evidence). Children vaccinated and followed up for two years In low-mortality countries, RV5 prevents 82% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.18, 95% CI 0.08 to 0.39; 7318 participants, 4 trials; moderate-certainty evidence). We did not identify studies reporting on severe all-cause diarrhoea in low-mortality countries. In high-mortality countries, RV5 prevents 41% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.59, 95% CI 0.43 to 0.82; 5885 participants, 2 trials; high-certainty evidence), and 15% of severe all-cause diarrhoea cases (RR 0.85, 95% CI 0.75 to 0.98; 5977 participants, 2 trials; high-certainty evidence). No increased risk of serious adverse events (SAE) was detected (RR 0.93 95% CI 0.86 to 1.01; moderate to high-certainty evidence). There were 16 cases of intussusception in 43,629 children after RV5 vaccination and 20 cases in 41,866 children after placebo (RR 0.77, 95% CI 0.41 to 1.45; low-certainty evidence). Rotavac Children vaccinated and followed up the first year of life Rotavac has not been assessed in any RCT in countries with low child mortality. In India, a high-mortality country, Rotavac probably prevents 57% of severe rotavirus diarrhoea cases (RR 0.43, 95% CI 0.30 to 0.60; 6799 participants, moderate-certainty evidence); the trial did not report on severe all-cause diarrhoea at one-year follow-up. Children vaccinated and followed up for two years Rotavac probably prevents 54% of severe rotavirus diarrhoea cases in India (RR 0.46, 95% CI 0.35 to 0.60; 6541 participants, 1 trial; moderate-certainty evidence), and 16% of severe all-cause diarrhoea cases (RR 0.84, 95% CI 0.71 to 0.98; 6799 participants, 1 trial; moderate-certainty evidence). No increased risk of serious adverse events (SAE) was detected (RR 0.93 95% CI 0.85 to 1.02; moderate-certainty evidence). There were eight cases of intussusception in 5764 children after Rotavac vaccination and three cases in 2818 children after placebo (RR 1.33, 95% CI 0.35 to 5.02; very low-certainty evidence). There was insufficient evidence of an effect on mortality from any rotavirus vaccine (198,381 participants, 44 trials; low- to very low-certainty evidence), as the trials were not powered to detect an effect at this endpoint.

Authors' conclusions: RV1, RV5, and Rotavac prevent episodes of rotavirus diarrhoea. Whilst the relative effect estimate is smaller in high-mortality than in low-mortality countries, there is a greater number of episodes prevented in these settings as the baseline risk is much higher. We found no increased risk of serious adverse events. 21 October 2019 Up to date All studies incorporated from most recent search All published trials found in the last search (4 Apr, 2018) were included and 15 ongoing studies are currently awaiting completion (see 'Characteristics of ongoing studies').

Contexte: Le rotavirus entraîne plus de décès liés à la diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans que tout autre agent unique dans les pays où la mortalité infantile est élevée. C'est également une cause fréquente d'hospitalisations liées à la diarrhée dans les pays où la mortalité infantile est faible. Les vaccins antirotavirus préqualifiés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comprennent un vaccin monovalent (RV1 ; Rotarix, GlaxoSmithKline), un vaccin pentavalent (RV5 ; RotaTeq, Merck) et plus récemment un autre vaccin monovalent (Rotavac, Bharat Biotech).

Objectifs: Évaluer les vaccins antirotavirus préqualifiés par l'OMS (RV1, RV5 et Rotavac) pour leur efficacité et leur innocuité chez les enfants. STRATÉGIE DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE: Le 4 avril 2018, nous avons effectué une recherche dans MEDLINE (via PubMed), le registre spécialisé du groupe de travail Cochrane sur les maladies infectieuses (the Cochrane Infectious Diseases Group), CENTRAL (publié dans la Bibliothèque Cochrane), Embase, LILACS, et BIOSIS. Nous avons également effectué des recherches dans le système d’enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS, ClinicalTrials.gov, les rapports d'essais cliniques trouvés sur les sites Web des fabricants, les références des études incluses et les revues systématiques pertinentes. CRITÈRES DE SÉLECTION: Nous avons sélectionné des essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) chez des enfants comparant des vaccins antirotavirus préqualifiés pour utilisation par l'OMS à un placebo ou à aucune intervention. RECUEIL ET ANALYSE DES DONNÉES: Deux auteurs de la revue ont évalué de façon indépendante l'éligibilité à l'essai et évalué les risques de biais. Un auteur de la revue a extrait les données et un deuxième auteur les a vérifiées par recoupement. Nous avons combiné des données dichotomiques en utilisant le risque relatif (RR) et l'intervalle de confiance à 95 % (IC). Nous avons stratifié l'analyse par taux de mortalité par pays et utilisé GRADE pour évaluer la valeur probante des données. RÉSULTATS PRINCIPAUX: Cinquante‐cinq essais ont satisfait aux critères d'inclusion et enrôlé 216 480 participants au total. Trente‐six essais cliniques (119 114 participants) ont évalué le RV1, 15 essais cliniques (88 934 participants) le RV5 et quatre essais cliniques (8432 participants) le Rotavac. RV1 Enfants vaccinés et suivis au cours de leur première année de vie Dans les pays à faible mortalité, le RV1 prévient 84 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,16, IC à 95 % : 0,09 à 0,26 ; 43 779 participants, 7 essais ; données de bonne valeur probante) et probablement 41 % des cas de diarrhée sévère toutes causes confondues (RR 0,59, IC à 95 % : 0,47 à 0,74 ; 28 051 participants, 3 essais ; données de valeur probante moyenne). Dans les pays à forte mortalité, le RV1 prévient 63 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,37, IC à 95 % : 0,23 à 0,60 ; 6114 participants, 3 essais ; données de bonne valeur probante) et 27 % des cas graves de diarrhée toutes causes confondues (RR 0,73, IC à 95 % : 0,56 à 0,95 ; 5639 participants, 2 essais ; données de bonne valeur probante). Enfants vaccinés et suivis pendant deux ans Dans les pays à faible mortalité, le RV1 prévient 82 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,18, IC à 95 % : 0,14 à 0,23 ; 36 002 participants, 9 essais ; données de bonne valeur probante) et probablement 37 % des épisodes graves de diarrhée toutes causes confondues (rapport des taux 0,63, IC à 95 % : 0,56 à 0,71 ; 39 091 participants, 2 essais ; données de valeur probante moyenne). Dans les pays à forte mortalité, le RV1 prévient probablement 35 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,65, IC à 95 % : 0,51 à 0,83 ; 13 768 participants, 2 essais ; données de bonne valeur probante) et 17 % des cas graves de diarrhée toutes causes confondues (RR 0,83, IC à 95 % : 0,72 à 0,96 ; 2764 participants, 1 essai ; données de valeur probante moyenne). Aucune augmentation du risque d'événements indésirables graves (EIG) n'a été décelée (RR 0,88 IC à 95 % 0,83 à 0,93 ; données de bonne valeur probante). On a signalé 30 cas d’invagination (intussusception) intestinale chez 53 032 enfants après la vaccination RV1 et 28 cas chez 44 214 enfants après l'administration d'un placebo ou l'absence d'intervention (RR 0,70, IC à 95 % : 0,46 à 1,05 ; données de faible valeur probante). RV5 Enfants vaccinés et suivis au cours de leur première année de vie Dans les pays à faible mortalité, le RV5 prévient probablement 92 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,08, IC à 95 % : 0,03 à 0,22 ; 4 132 participants, 5 essais ; données de valeur probante moyenne). Nous n'avons pas identifié d'études sur les diarrhées graves toutes causes confondues dans les pays à faible mortalité. Dans les pays à forte mortalité, le RV5 prévient 57 % des cas de diarrhée à rotavirus grave (RR 0,43, IC à 95 % : 0,29 à 0,62 ; 5916 participants, 2 essais ; données de bonne valeur probante), mais il n’y a probablement que peu voire pas de différence entre vaccin et placebo pour la diarrhée grave toutes causes confondues (RR 0,80, IC à 95 % : 0,58 à 1,11 ; 1 essai, 4085 participants ; données de valeur probante moyenne). Enfants vaccinés et suivis pendant deux ans Dans les pays à faible mortalité, le RV5 prévient 82 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,18, IC à 95 % : 0,08 à 0,39 ; 7318 participants, 4 essais ; données de valeur probante moyenne). Nous n'avons pas identifié d'études sur les diarrhées graves toutes causes confondues dans les pays à faible mortalité. Dans les pays à forte mortalité, le RV5 prévient 41 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,59, IC à 95 % : 0,43 à 0,82 ; 5 885 participants, 2 essais ; données de bonne valeur probante) et 15 % des cas graves de diarrhée toutes causes confondues (RR 0,85, IC à 95 % : 0,75 à 0,98 ; 5977 participants, 2 essais ; données de bonne valeur probante). Aucune augmentation du risque d'évènements indésirables graves (EIG) n'a été décelée (RR 0,93 IC à 95 % 0,86 à 1,01 ; données de valeur probante moyenne à bonne). Il y a eu 16 cas d'invagination chez 43 629 enfants après la vaccination RV5 et 20 cas chez 41 866 enfants après le placebo (RR 0,77, IC à 95 % : 0,41 à 1,45 ; données de faible valeur probante). Rotavac Enfants vaccinés et suivis au cours de leur première année de vie Le Rotavac n'a fait l'objet d'aucun ECR dans les pays à faible mortalité infantile. En Inde, pays à forte mortalité, le Rotavac prévient probablement 57 % des cas graves de diarrhée à rotavirus (RR 0,43, IC à 95 % : 0,30 à 0,60 ; 6799 participants, données de valeur probante moyenne) ; l'essai n'a pas fait état de diarrhée grave toutes causes confondues à un an de suivi. Enfants vaccinés et suivis pendant deux ans Le Rotavac prévient probablement 54 % des cas graves de diarrhée à rotavirus en Inde (RR 0,46, IC à 95 % : 0,35 à 0,60 ; 6541 participants, 1 essai ; données de valeur probante moyenne) et 16 % des cas graves de diarrhée toutes causes confondues (RR 0,84, IC à 95 % : 0,71 à 0,98 ; 6799 participants, 1 essai ; données de valeur probante moyenne). Aucune augmentation du risque d'évènements indésirables graves (EIG) n'a été décelée (RR 0,93 95 % IC 0,85 à 1,02 ; données de valeur probante moyenne). Il y a eu huit cas d'invagination intestinale chez 5 764 enfants après la vaccination par Rotavac et trois cas chez 2 818 enfants après le placebo (RR 1,33, IC à 95 % : 0,35 à 5,02 ; données de très faible valeur probante). Il n'y avait pas suffisamment de données probante indiquant un effet sur la mortalité attribuable à un vaccin antirotavirus (198 381 participants, 44 essais ; données de valeur probante faible à très faible), car les essais n'étaient pas assez puissants pour détecter un effet à ce paramètre.

Conclusions des auteurs: Les vaccins RV1, RV5 et Rotavac préviennent les épisodes de diarrhée à rotavirus. Bien que l'estimation de l'effet relatif soit plus faible dans les pays à forte mortalité que dans les pays à faible mortalité, le nombre d'épisodes évités est plus élevé dans ces pays car le risque de base est beaucoup plus élevé. Nous n'avons trouvé aucun risque accru d'événements indésirables graves.

Publication types

  • Meta-Analysis
  • Research Support, Non-U.S. Gov't
  • Systematic Review

MeSH terms

  • Adult
  • Child
  • Child, Preschool
  • Diarrhea / prevention & control*
  • Diarrhea / virology*
  • Diarrhea, Infantile / prevention & control
  • Diarrhea, Infantile / virology
  • Humans
  • Infant
  • Infant, Newborn
  • Randomized Controlled Trials as Topic
  • Rotavirus / immunology*
  • Rotavirus Infections / prevention & control*
  • Rotavirus Vaccines / administration & dosage*
  • Rotavirus Vaccines / therapeutic use
  • Vaccination
  • Vaccines, Attenuated / therapeutic use
  • Young Adult

Substances

  • RIX4414 vaccine
  • RotaTeq
  • Rotavirus Vaccines
  • Vaccines, Attenuated