Cost-Utility Analysis of Mindfulness-Based Cognitive Therapy Versus Antidepressant Pharmacotherapy for Prevention of Depressive Relapse in a Canadian Context: Analyse coût-utilité de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience contre la pharmacothérapie antidépressive pour prévenir la rechute de la dépression en contexte canadien

Can J Psychiatry. 2020 Aug;65(8):568-576. doi: 10.1177/0706743720904613. Epub 2020 Feb 7.

Abstract

Objective: Patients suffering from major depressive disorder (MDD) experience impaired functioning and reduced quality of life, including an elevated risk of episode return. MDD is associated with high societal burden due to increased healthcare utilization, productivity losses, and suicide-related costs, making the long-term management of this illness a priority. The purpose of this study is to evaluate the cost-effectiveness of mindfulness-based cognitive therapy (MBCT), a first-line preventative psychological treatment, compared to maintenance antidepressant medication (ADM), the current standard of care.

Method: A cost-utility analysis was conducted over a 24-month time horizon to model differences between MBCT and ADM in cost and quality-adjusted life years (QALY). The analysis was conducted using a decision tree analytic model. Intervention efficacy, utility, and costing data estimates were derived from published sources and expert consultation.

Results: MBCT was found to be cost-effective compared to maintenance ADM over a 24-month time horizon. Antidepressant pharmacotherapy resulted in 1.10 QALY and $17,255.37 per patient on average, whereas MBCT resulted in 1.18 QALY and $15,030.70 per patient on average. This resulted in a cost difference of $2,224.67 and a QALY difference of 0.08, in favor of MBCT. Multiple sensitivity analyses supported these findings.

Conclusions: From both a societal and health system perspective, utilizing MBCT as a first-line relapse prevention treatment is potentially cost-effective in a Canadian setting. Future economic evaluations should consider combined treatment (e.g., ADM and psychotherapy) as a comparator and longer time horizons as the literature advances.

Objectif:: Les patients souffrant de trouble dépressif majeur (TDM) éprouvent un fonctionnement déficient et une qualité de vie réduite, notamment un risque élevé de retour d’un épisode. Le TDM est associé à une charge sociétale élevée en raison d’une utilisation accrue des soins de santé, de pertes de productivité et de coûts liés au suicide, faisant ainsi une priorité de la prise en charge à long terme de cette maladie. Le but de la présente étude est d’évaluer la rentabilité de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (TCPC), un traitement psychologique préventif de première intention, comparativement aux médicaments antidépresseurs (MAD) d’entretien, la norme actuelle en matière de soins.

Méthode:: Une analyse coût-utilité a été menée sur un échéancier de 24 mois afin de modéliser les différences de coût et d’années de vie pondérées par la qualité (QUALY) entre la TCPC et les MAD. L’analyse a été menée à l’aide d’un modèle analytique d’arbre décisionnel. L’efficacité de l’intervention, l’utilité et les estimations des données de coûts ont été tirées de sources publiées et de consultations avec des experts.

Résultats:: La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience s’est révélée rentable comparativement aux médicaments antidépresseurs d’entretien sur une période de 24 mois. La pharmacothérapie antidépressive a eu un résultat de 1,10 QALY et 17 255,37 $ par patient en moyenne, alors que la TCPC produisait 1,18 QALY et 15 030,70 $ par patient en moyenne. Le résultat est donc une différence de coût de 2 224,67 $ et une différence de QALY de 0,08, en faveur de la TCPC. De multiples analyses de sensibilité ont appuyé ces résultats.

Conclusions:: Tant d’un point de vue sociétal que de l’angle du système de santé, utiliser la TCPC comme traitement de première intention pour prévenir la rechute est potentiellement rentable dans un contexte canadien. Les futures évaluations économiques devraient envisager un traitement combiné (p. ex., les MAD et la psychothérapie) comme comparateur et des échéanciers plus longs à mesure que progresse la littérature.

Keywords: cost-effectiveness; depression; economic evaluation; health economics; mindfulness-based cognitive therapy; relapse prevention.

MeSH terms

  • Adolescent
  • Adult
  • Aged
  • Antidepressive Agents / therapeutic use*
  • Canada
  • Cognitive Behavioral Therapy / economics*
  • Cognitive Behavioral Therapy / methods
  • Cost-Benefit Analysis
  • Depression
  • Depressive Disorder, Major / therapy*
  • Female
  • Health Care Costs*
  • Humans
  • Male
  • Middle Aged
  • Mindfulness / economics
  • Mindfulness / methods*
  • Quality of Life
  • Recurrence
  • Secondary Prevention / economics*
  • Treatment Outcome
  • Young Adult

Substances

  • Antidepressive Agents