RISUG® as a male contraceptive: journey from bench to bedside

Basic Clin Androl. 2020 Feb 13:30:2. doi: 10.1186/s12610-020-0099-1. eCollection 2020.

Abstract

Even after decades of research men still lack reliable and reversible contraceptive methods comparable to female methods of contraception. Traditional methods of male contraception present a high failure rate and also involve high risk both when used for contraception and for protection against sexually transmitted diseases. Various chemical, hormonal, immunological, vas based and herbal methods of contraception have been examined by scientists world over during the past four decades. Among the possible lead approaches, exogenous hormonal contraception, either alone or in combination with progesterone or antiandrogen, is being viewed at low profile because of their insufficiency in inducing uniform suppression of spermatogenesis and steroid related long term complications. As an alternative to vasectomy, among various intravasal devices being examined, RISUG® (Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance), a co-polymer of styrene and maleic anhydride offers long term contraception with safety, efficacy and it can be delivered by no-scalpel injection. Thus it is the only male contraceptive procedure currently under Phase- III Clinical Trial. The non-invasive reversal technique, successfully demonstrated in langur monkeys and functional reversal achieved with dimethyl sulphoxide (DMSO) and sodium bicarbonate (NaHCO3) in rats and rabbits with safety at F1 generation (first filial generation) have projected RISUG® as a better alternative to vasectomy. In this narrative review we revisit the long journey of RISUG® beginning with formulation on a bench towards reaching the market as a safe and effective contraceptive method, discussing various milestones and roadblocks of this expedition awaiting the mandatory regulatory clearance from the Government of India. Successful completion of ongoing phase III clinical trials with demonstration of reversal in human volunteers will give an indigenously developed male contraceptive to the world.

Malgré plusieurs décennies de recherche, il manque toujours pour les hommes des méthodes de contraception fiables et réversibles qui soient comparables aux méthodes de contraception féminine. Les méthodes de contraception masculine traditionnelles ont un taux d’échec élevé ; elles sont aussi à risque lors d’utilisations à la fois comme contraceptif et comme protection contre les infections sexuellement transmissibles. Au cours des 40 dernières années, le monde scientifique a évalué différentes méthodes de contraception masculine basées sur des approches chimiques, hormonales, immunologiques, déférentielles ou à base de plante.Parmi les pistes possibles d’approche, la contraception par apport d’hormone exogène, soit seule soit associée à un progestatif ou à un anti androgène, est actuellement perçue comme ayant un faible profil en raison de son incapacité à induire une suppression uniforme de la spermatogenèse et des complications à long termes des stéroïdes.Parmi les alternatives à la vasectomie, plusieurs dispositifs intra déférentiels ont été évalués dont le RISUG® (Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance). Ce dernier est un copolymère de styrène et d’anhydride maléique qui offre une contraception de longue durée avec innocuité et efficacité, pouvant être mise en place par injection sans scalpel. C’est ainsi actuellement la seule procédure contraceptive masculine pour laquelle un essai clinique de Phase-III est en cours. La technique de réversibilité sans scalpel, démontrée avec succès chez le singe Langur, ainsi que la réversibilité fonctionnelle par le sulfoxyde de diméthyle (DMSO) et le bicarbonate de sodium (NaHCO3) confirmée chez le rat et le lapin, sans atteintes sur la génération F1 (première génération de petits), ont fait apparaître le RISUG® comme une meilleure alternative à la vasectomie.Dans cette revue narrative, nous réévaluons le long chemin du RISUG® depuis une formulation de paillasse de laboratoire jusqu’à sa mise sur le marché comme méthode de contraception sans risque et efficace, en discutant les différents jalons et obstacles rencontrés au cours de cette expédition dans l’attente de l’autorisation réglementaire obligatoire du Gouvernement Indien. Le succès des essais de Phase-III en cours par la preuve d’une réversibilité chez des hommes volontaires apportera au Monde une méthode de contraception développée localement.

Keywords: Azoospermia; Clinical trials; Male contraception; RISUG®; Reversibility.