One-stage versus 2-stage bilateral total joint arthroplasty: a matched cohort study

Can J Surg. 2020 Apr 17;63(2):E167-E173. doi: 10.1503/cjs.001019.

Abstract

Background: Patients with bilateral end-stage hip or knee arthritis want to know if it is safe to have bilateral surgery under a single anesthetic, to restore their quality of life as quickly as possible. The purpose of this study was to assess if there is an increase in the rate of postoperative medical adverse events, length of stay (LOS), blood transfusion rate and 30-day readmission rate among patients who undergo 1-stage bilateral total hip arthroplasty (BTHA) and 1-stage bilateral total knee arthroplasty (BTKA) compared with patients who undergo 2-stage BTHA and BTKA.

Methods: Our study cohorts included patients who underwent BTHA and BTKA between Apr. 1, 2009, and Jan. 31, 2016, in Alberta, Canada. To minimize selection bias associated with our retrospective study design, we matched patients who underwent 1-stage BTHA and BTKA with patients with patients who underwent 2-stage BTHA and BTKA, respectively, for age, sex and number of presurgical risk factors using propensity score in a matching ratio of 1:1.

Results: Our study included 1645 patients who underwent BTHA and 4125 patients who underwent BTKA. We matched 195 patients who underwent 1-stage BTHA and 302 patients who underwent 1-stage BTKA with patients who underwent 2-stage BTHA and BTKA, respectively. There was no significant difference in postoperative medical adverse events between the 1-stage and 2-stage matched cohort groups for both BTHA (adjusted odds ratio [OR] 1.3, 95% confidence interval [CI] 0.3-4.9) and BTKA (adjusted OR 0.9, 95% CI 0.3-2.6). There was no difference in inpatient, 30- or 90-day mortality between the 2 groups for BTHA or BTKA. Patients who underwent 1-stage BTHA and BTKA had a shorter acute length of stay but increased total length of stay (acute care and rehabilitation unit) and were less likely to be discharged home postoperatively. One-stage BTHA and BTKA were associated with higher odds of blood transfusion than 2-stage BTHA and BTKA. The 30-day readmission rate was significantly lower for 1-stage BTHA than for the 2-stage BTHA matched cohort (adjusted OR 0.3, 95% CI 0.1-0.8), whereas there was no difference in the 30-day readmission rate (adjusted OR 0.6, 95% CI 0.2-1.7) between the 1-stage and 2-stage BTKA matched cohorts. Finally, operating room time was significantly lower for 1-stage BTHA (49.6 min less) and 1-stage BTKA (66.7 min less) than for the 2-stage arthroplasty procedures.

Conclusion: Healthy patients who undergo 1-stage BTHA and BTKA have postoperative medical complication rates comparable to those of patients who undergo 2-stage procedures with the additional benefits of a shorter acute length of stay, but they do have a higher risk of blood transfusion and are less likely to be discharged directly home from the acute care hospital. A multicentre randomized controlled trial on this topic is currently being condcuted by the Canadian Arthroplasty Society.

Contexte: Les patients atteints d’arthrite bilatérale de la hanche ou du genou au stade terminal veulent savoir s’il est sécuritaire de subir une chirurgie bilatérale avec une seule anesthésie pour retrouver leur qualité de vie le plus rapidement possible. Le but de cette étude était de comparer le taux de complications postopératoires de nature médicale, la durée du séjour hospitalier, le taux de transfusions sanguines et le taux de réadmissions à 30 jours chez les patients selon que les arthroplasties totales de la hanche bilatérales (ATHB) et les arthroplasties totales du genou bilatérales (ATGB) se font en 1 étape ou en 2 étapes.

Méthodes: Les cohortes de notre étude incluaient des patients qui ont subi des ATHB et des ATGB entre le 1er avril 2009 et le 31 janvier 2016 en Alberta, au Canada. Pour réduire le biais de sélection associé à notre protocole d’étude rétrospective, nous avons assorti les patients soumis aux ATHB et aux ATGB en 1 étape à ceux qui les ont subies en 2 étapes, respectivement, selon l’âge, le sexe et le nombre de facteurs de risque préopératoires, avec score de propension et rapport 1:1.

Résultats: Notre étude a regroupé 1645 patients soumis à des ATHB et 4125 patients soumis à des ATGB. Nous avons assortis 195 patients soumis aux ATHB en 1 étape et 302 patients soumis aux ATGB en 1 étape avec des patients soumis à des ATHB et des ATGB en 2 étapes, respectivement. On n’a noté aucune différence significative quant aux complications postopératoires de nature médicale entre les groupes des cohortes assorties pour les interventions en 1 et en 2 étapes, tant avec les ATHB (rapport des cotes [RC] ajusté 1,3, intervalle de confiance [IC] de 95% 0,3–4,9), qu’avec les ATGB (RC ajusté 0,9, IC de 95% 0,3–2,6). Il n’y a pas eu de différences au plan de la mortalité à 30 jours ou à 90 jours chez les patients hospitalisés des 2 groupes avec les ATHB ou les ATGB. Les patients soumis aux ATHB et aux ATGB en 1 étape ont séjourné moins longtemps en soins actifs, mais la durée totale de leur séjour a été plus longue (soins actifs et réadaptation) et ils étaient moins susceptibles de retourner à la maison au moment de leur congé hospitalier après l’intervention. Les ATHB et les ATGB en 1 étape ont été associées à un risque plus grand de transfusions sanguines que les ATHB et les ATGB en 2 étapes. Le taux de réadmission à 30 jours a été significativement plus faible avec les ATHB en 1 étape que dans la cohorte assortie soumise aux ATHB en 2 étapes (RC ajusté 0,3, IC de 95% 0,1–0,8), tandis qu’il n’y a eu aucune différence au plan des taux de réadmission à 30 jours (RC ajusté 0,6, IC de 95% 0,2–1,7) entre les cohortes assorties soumises aux ATGB en 1 et 2 étapes. En terminant, le temps opératoire a été significativement plus bref avec les ATHB et les ATGB en 1 étape (respectivement 49,6 minutes et 66,7 minutes de moins) comparativement aux arthroplasties en 2 étapes.

Conclusion: Les patients en bonne santé qui subissent des ATHB et des ATGB en 1 étape ont des taux de complications postopératoires de nature médicale comparables à ceux qui les subissent en 2 étapes, avec l’avantage additionnel d’un séjour hospitalier plus bref en soins actifs; mais ils sont exposés à un risque plus grand de transfusions sanguines et sont moins susceptibles de retourner directement à la maison en quittant l’hôpital de soins actifs. La Société canadienne d’arthroplastie procède actuellement à un essai randomisé et contrôlé multicentrique à ce sujet.

MeSH terms

  • Aged
  • Alberta / epidemiology
  • Arthroplasty, Replacement, Hip / methods*
  • Arthroplasty, Replacement, Knee / methods*
  • Blood Transfusion / statistics & numerical data
  • Cohort Studies
  • Female
  • Humans
  • Length of Stay / statistics & numerical data
  • Male
  • Matched-Pair Analysis
  • Middle Aged
  • Operative Time
  • Patient Readmission / statistics & numerical data
  • Postoperative Complications / epidemiology
  • Retrospective Studies