Transversus abdominis plane block compared with wound infiltration for postoperative analgesia following Cesarean delivery: a systematic review and network meta-analysis

Can J Anaesth. 2020 Dec;67(12):1710-1727. doi: 10.1007/s12630-020-01818-x. Epub 2020 Oct 9.

Abstract

Purpose: This systematic review and network meta-analysis (NMA) compared postoperative analgesic efficacy of transversus abdominis plane (TAP) blocks with that of wound infiltration for Cesarean delivery (CD) without long-acting neuraxial opioid administration.

Methods: We sought randomized-controlled trials comparing TAP vs wound infiltration, and inactive control vs either TAP or wound infiltration. Wound infiltration included single-dose infiltration (WI), or continuous infusion via a catheter (WC). The primary outcome was 24 hr opioid consumption. Secondary outcomes included 12 and 24 hr pain scores (resting and movement), time to first analgesia request, incidence of postoperative nausea and vomiting (PONV), maternal sedation, and pruritus. We performed a NMA incorporating both direct and indirect comparisons and reported standardized mean differences and odds ratios with 95% confidence intervals for continuous and dichotomous outcomes.

Results: Forty-two studies were included, comprising 2,906 participants. Transversus abdominis plane blocks and WC were associated with significantly lower 24 hr opioid consumption than inactive controls, but there were no significant differences between WI and inactive controls. There was no statistically significant difference in 24 hr opioid consumption between TAP blocks and WC or WI techniques. The network ranking of treatments was TAP block, followed by WC or WI. No significant differences were shown between TAP, WC, and WI groups for 24 hr pain scores, time to first analgesia, PONV, sedation, and pruritus. Quality of evidence was moderate for most of the outcomes assessed.

Conclusion: In the absence of long-acting neuraxial opioid after CD, single-dose TAP blocks and WC are effective opioid-sparing strategies.

RéSUMé: OBJECTIF: Cette revue systématique et méta-analyse en réseau (MAR) ont comparé l’efficacité analgésique postopératoire de blocs du plan du muscle transverse de l’abdomen (bloc TAP, Transversus Abdominis Plane) à celle d’infiltrations de l’incision chirurgicale après un accouchement par césarienne et en l’absence d’administration d’opioïdes neuraxiaux à action prolongée. MéTHODE: Nous avons examiné les études randomisées contrôlées comparant un bloc TAP à une infiltration de l’incision, et les comparateurs inactifs vs soit un bloc TAP ou une infiltration de l’incision. Les infiltrations de l’incision comprenaient des infiltrations à dose unique ou des perfusions continues via un cathéter. Le critère d’évaluation principal était la consommation d’opioïdes en 24 heures. Les critères d’évaluation secondaires comprenaient les scores de douleur à 12 et 24 h (au repos et avec mouvement), le délai jusqu’à la première demande d’analgésie, l’incidence de nausées et vomissements postopératoires (NVPO), la sédation maternelle et le prurit. Nous avons réalisé une MAR intégrant des comparaisons directes et indirectes et rapportons les différences moyennes standardisées et les rapports de cotes avec des intervalles de confiance de 95 % pour les critères d’évaluation continus et dichotomiques. RéSULTATS: Quarante-deux études ont été incluses, comprenant 2906 participantes. Les blocs TAP et les infiltrations par cathéter étaient associés à une consommation d’opioïdes en 24 heures significativement plus faible que les comparateurs inactifs, mais aucune différence significative n’a été observée entre infiltrations uniques et comparateurs inactifs. Aucune différence statistiquement significative dans la consommation d’opioïdes en 24 heures n’a été observée entre les blocs TAP et les techniques d’infiltration par perfusion continue ou unique. Le classement en réseau des traitements est : les blocs TAP, suivi par les infiltrations par perfusion continue ou unique. Aucune différence significative n’a été démontrée dans les scores de douleur à 24 h, le délai jusqu’à la première analgésie, les NVPO, la sédation et le prurit entre les groupes TAP, infiltration par perfusion continue et infiltration unique. La qualité des données probantes était modérée pour la plupart des critères évalués. CONCLUSION: En l’absence d’un opioïde neuraxial à action prolongée après un accouchement par césarienne, les blocs TAP en dose unique et les infiltrations par perfusion continue sont des stratégies efficaces pour réduire la consommation d’opioïdes.

Keywords: Cesarean delivery; local anesthetic; pain; peripheral nerve block; postoperative; regional anesthesia; transversus abdominis plane block; wound catheter; wound infiltration.

Publication types

  • Meta-Analysis
  • Systematic Review

MeSH terms

  • Abdominal Muscles
  • Analgesia*
  • Analgesics, Opioid
  • Female
  • Humans
  • Nerve Block*
  • Network Meta-Analysis
  • Pain, Postoperative / drug therapy
  • Pain, Postoperative / prevention & control
  • Pregnancy

Substances

  • Analgesics, Opioid