The burden and determinants of post-TB lung disease

Int J Tuberc Lung Dis. 2021 Oct 1;25(10):846-853. doi: 10.5588/ijtld.21.0278.

Abstract

BACKGROUND: Post-TB lung disease (PTLD) is an important but under-recognised chronic respiratory disease in high TB burden settings such as Tanzania.METHODS: This was a cross-sectional survey of adults within 2 years of completion of TB treatment in Kilimanjaro, Tanzania. Data were collected using questionnaires (symptoms and exposures), spirometry and chest radiographs to assess outcome measures, which were correlated with daily life exposures, including environment and diet.RESULTS: Of the 219 participants enrolled (mean age: 45 years ± 10; 193 88% males), 98 (45%) reported chronic respiratory symptoms; 46 (22%) had received treatment for TB two or more times; and HIV prevalence was 35 (16%). Spirometric abnormalities were observed in 146 (67%). Chest X-ray abnormalities occurred in 177 (86%). A diagnosis of PTLD was made in 200 (91%), and half had clinically relevant PTLD. The prevalence of mMRC ≥Grade 3 chronic bronchitis and dyspnoea was respectively 11% and 26%. Older age, multiple episodes of TB and poverty indicators were linked with clinically relevant PTLD.CONCLUSIONS: We found a substantial burden of PTLD in adults who had recently completed TB treatment in Tanzania. There is a pressing need to identify effective approaches for both the prevention and management of this disease.

CONTEXTE :: La maladie pulmonaire post-TB (PTLD) est une maladie respiratoire chronique importante mais sous-identifiée dans les régions à forte incidence de TB comme la Tanzanie.

MÉTHODES :: Ceci est étude transversale réalisée auprès d’adultes dans les 2 années suivant la fin de leur traitement antituberculeux, au Kilimandjaro, Tanzanie. Les données ont été recueillies par questionnaires (symptômes et expositions), spirométrie et radiographies pulmonaires. Elles ont été utilisées pour évaluer les mesures de résultats et ont été corrélées avec les expositions quotidiennes, dont l’environnement et l’alimentation.

RÉSULTATS :: Nous avons inclus 219 participants (âge moyende 45ans ± 10 ans ; 193 [88%] hommes). Des symptômes respiratoires chroniques ont été rapportés par 98 (45%) participants ; 46 (22%) avaient reçu un traitement antituberculeux au moins deux fois ; la prévalence du VIH était de 35 (16%). Des anomalies ont été observées par spirométrie chez 146 (67%) patients, et des anomalies à la radiographie pulmonaire chez 177 (86%) patients. Un diagnostic de PTLD a été posé chez 200 (91%) patients, dont la moitié avait une PTLD cliniquement pertinente. La prévalence des bronchites chroniques et des dyspnées (échelle modifiée de Medical Research Council ≥ grade 3) était de 11% et 26%, respectivement. Unâge avancé, de multiplesépisodes de TB et certains indicateurs de pauvreté étaient liésà une PTLD cliniquement pertinente.

CONCLUSIONS :: Nous avons observé un poids sanitaireélevé dû à la PTLD chez les adultes ayant récemment terminé leur traitement antituberculeux en Tanzanie. Des approches efficaces doiventêtre identifiées tant pour la prévention que pour la prise en charge de cette maladie.

Publication types

  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Adult
  • Aged
  • Cross-Sectional Studies
  • Female
  • Humans
  • Lung Diseases*
  • Male
  • Middle Aged
  • Prevalence
  • Spirometry
  • Tanzania / epidemiology