Development and Preliminary Psychometric Testing of an Adult Chronic Kidney Disease Self-Management (CKD-SM) Questionnaire

Can J Kidney Health Dis. 2021 Dec 12;8:20543581211063981. doi: 10.1177/20543581211063981. eCollection 2021.

Abstract

Background: Self-management focused interventions to slow chronic kidney disease (CKD) progression are increasingly common. However, valid self-report instruments to evaluate the effectiveness of self-management interventions in CKD are limited.

Objective: We sought to develop and conduct preliminary psychometric testing of a patient-informed questionnaire to assess aspects of CKD self-management for patients with CKD categories G2-G5 (not on kidney replacement therapy [KRT]).

Design: Self-administered electronic questionnaires (multiphase).

Setting: Online.

Sample: Canadian adults with CKD categories G2-G5 (not on KRT).

Methods: The CKD-SM questionnaire was developed and tested in 4 phases. First, we used a content coverage matrix to identify potential questionnaire items based on existing self-efficacy questionnaires, self-management theories, and patient-identified priorities. Second, the draft questionnaire was reviewed by a multidisciplinary expert panel using percent acceptance to finalize the questionnaire. Third, we tested an electronic version of the questionnaire with patients with CKD, evaluating preliminary psychometric properties including internal consistency, face validity, and content validity. Finally, we tested the questionnaire within a CKD self-management intervention study and collected data on internal consistency, test-retest reliability, and pre-post responsiveness.

Results: We identified 22 potential questionnaire items for the first round of expert panel review. Thirteen items were retained in the first round. Eleven additional items were tested in the second review round and all were retained. Of the 24 items retained following expert review of the questionnaire, 21 had greater than 85% acceptance (content validity index [CVI], 0.75-1.00) and 3 items had 75% acceptance (CVI, 0.5). Thirty patients with CKD from across Canada participated in the pilot testing, and 29 patients participated in the CKD self-management intervention study. In the pilot test, several participants requested inclusion of a question that explicitly addressed mental health; consequently, an additional item relating to mental health was included prior to the intervention study (final questionnaire total was 25 items). Internal consistency (Cronbach α) was high for both the pilot (0.921) and intervention study (0.912). Preintervention test-retest reliability, measured with intraclass correlation coefficient, was acceptable (0.732, 95% confidence interval, 0.686-0.771, P < .001), and paired pre/postintervention comparison, measured with Wilcoxon sign-rank, demonstrated significant increases in self-management (P < .05) despite stable preintervention test-retest responses. Participants were satisfied with the content, wording, and design.

Limitations: The sample sizes were small for each component of the analysis, and the sampling was consecutive/convenience-based.

Conclusions: We used self-management theories, patient-identified self-management needs, expert review, and conducted preliminary psychometric testing to finalize a CKD self-management questionnaire for patients with G2-G5 CKD (not on KRT). The finalized questionnaire assesses aspects of self-management for individuals with CKD and may be particularly helpful as a tool to evaluate self-management interventions among patients with CKD.

Contexte: Les interventions focalisées sur la prise en charge par le patient qui visent à ralentir la progression de l’insuffisance rénale chronique (IRC) sont de plus en plus courantes. Il existe cependant peu d’outils d’autodéclaration validés pour évaluer l’efficacité de ces interventions en contexte d’IRC.

Objectifs: Nous souhaitions élaborer un questionnaire destiné aux patients pour évaluer les aspects de la prise en charge de la néphropathie chronique par les patients atteints d’IRC de stade G2-G5 (ne suivant aucune thérapie de remplacement rénal [TRR]), puis réaliser des tests psychométriques préliminaires.

Conception: Questionnaires électroniques autoadministrés (multiphases).

Cadre: En ligne.

Échantillon: Des Canadiens adultes atteints d’IRC de grade G2-G5 (ne suivant aucune TRR).

Méthodologie: Le questionnaire CKD-SM a été développé et testé en quatre phases : 1) une matrice de couverture de contenu a été utilisée pour déterminer les possibles éléments du questionnaire à partir des questionnaires d’auto-efficacité existants, des théories de prise en charge par le patient et des priorités identifiées par le patient; 2) le questionnaire préliminaire a été examiné par un groupe d’experts multidisciplinaire et finalisé avec le pourcentage d’acceptation; 3) une version électronique du questionnaire a été testée auprès de patients atteints d’IRC, pour en évaluer les propriétés psychométriques préliminaires, notamment la cohérence interne et la validité de la forme et du contenu, et enfin; 4) le questionnaire a été testé dans le cadre d’une étude portant sur les interventions par le patient en IRC et recueillant des données sur la cohérence interne, la fiabilité test-retest et la réactivité avant et après le test.

Résultats: Nous avons défini 22 questions potentielles lors du premier tour de révision par le groupe d’experts. Treize questions ont été retenues au premier tour; onze questions supplémentaires ont été testées lors de la deuxième révision, et toutes ont été adoptées. Parmi les 24 questions retenues après révision du questionnaire par les experts, 21 présentaient une acceptation supérieure à 85 % (ratio de validité du contenu [RVC] : 0,75-1,00), contre 75 % pour les trois autres (RVC 0,5). Trente patients atteints d’IRC de partout au Canada ont participé à l’essai pilote tandis que 29 ont participé à l’étude d’intervention initiées par le patient en IRC. Pendant l’essai pilote, plusieurs participants ont demandé l’inclusion d’une question traitant explicitement de santé mentale; une question supplémentaire relative à la santé mentale a donc été incluse avant l’étude d’intervention (le questionnaire final comportait 25 questions). La cohérence interne (alpha de Cronbach) était élevée tant pour le pilote (0,921) que pour l’étude d’intervention (0,912). La fiabilité du test-retest préintervention, mesurée avec le coefficient de corrélation intra-classe, s’est avérée acceptable (0,732; IC : 0,686-0,771; p=<0,001) et la comparaison préintervention/post-intervention en paire, mesurée avec le test de rang de Wilcoxon, a montré une augmentation significative des interventions initiées par le patient (p<0,05) malgré des réponses stables au test-retest préintervention. Les participants se sont dits satisfaits du contenu, du libellé et de la conception de l’étude.

Limites: Les échantillons pour chaque composante de l’analyse étaient faibles et l’échantillonnage était consécutif/basé sur la commodité.

Conclusion: Nous avons utilisé des théories de prise en charge par le patient, les besoins identifiés par les patients, une revue par des experts et effectué des tests psychométriques préliminaires pour finaliser un questionnaire de prise en charge initiée par le patient de l’IRC (CKD-SM) pour les patients atteints d’IRC de stade G2-G5 (sans TRR). Le questionnaire finalisé évalue les aspects de l’autogestion chez les personnes atteintes d’IRC et peut être particulièrement utile comme outil d’évaluation de ces interventions chez ces patients.

Keywords: chronic kidney disease; patient-reported outcomes; pre-dialysis; questionnaire development; self-management.