Evaluation of efficacy of antioxidant-enriched sunscreen prodcuts against long wavelength ultraviolet A1 and visible light

Int J Cosmet Sci. 2022 Jun;44(3):394-402. doi: 10.1111/ics.12785. Epub 2022 Jun 17.

Abstract

Objective: The synergistic effects of VL and long wavelength UVA1 (VL + UVA1, 370-700 nm) on inducing pigmentation and erythema in skin have been demonstrated and linked to exacerbation of dermatologic conditions including melasma and post-inflammatory hyperpigmentation. This study aimed to compare the photoprotection of organic sunscreens enriched with antioxidant (AO) combinations against VL + UVA1 induced biologic effects. The efficacy was compared with that offered by a commercially available tinted sunscreen.

Methods: Ten healthy adult subjects with Fitzpatrick skin phototypes IV-VI were enrolled (nine completed). VL + UVA1 dose of 380 J/cm2 was utilized. Assessment methods were polarized photography, investigator global scoring and diffuse reflectance spectroscopy (DRS). Measurements were obtained at baseline and immediately, 24 h and 7 days after irradiation.

Results: Sites treated with tinted sunscreen product had significantly less pigmentation compared with untreated but irradiated skin at all time points. However, DRS results demonstrated that the 5-AO sunscreen performed comparably or better than all sunscreens tested with relatively lower dyschromia, delayed erythema and pigmentation.

Conclusion: These results highlight the potential of AO-enriched sunscreens to be photoprotective against VL + UVA1. The combination of efficacy and the cosmetic appearance of this product may provide wider acceptability which is crucial considering the limited available means of protection against this waveband.

Objectif: les effets synergiques de la lumière visible (LV) et des rayons ultraviolets long (UVA1) (LV + UVA1, 370 à 700 nm) sur l’induction de la pigmentation et de l’érythème cutané ont été démontrés et liés à l’exacerbation des affections dermatologiques, notamment le mélasma et l’hyperpigmentation post-inflammatoire. Cette étude visait à comparer la photoprotection des écrans solaires organiques enrichis en associations antioxydantes (AO) contre les effets biologiques induits par LV+UVA1. L’efficacité a été comparée à celle offerte par un écran solaire teinté disponible dans le commerce. MÉTHODES: dix sujets adultes en bonne santé présentant des phototypes cutanés de Fitzpatrick IV à VI ont été inclus (neuf ont terminé l’étude). On a utilisé une dose LV+UVA1 de 380 J/cm2. Les méthodes d’évaluation étaient la photographie polarisée, le score global de l’investigateur et la spectroscopie de réflectance diffuse (DRS). Les mesures ont été obtenues immédiatement à l’entrée dans l’étude et, 24 h et 7 jours après l’irradiation. RÉSULTATS: les sites traités avec un produit de protection solaire teinté présentaient une pigmentation significativement inférieure à celle de la peau non traitée mais irradiée, à toutes les heures de mesure. Cependant, les résultats de la DRS ont démontré que l’écran solaire 5-AO fonctionnait de manière comparable ou mieux que tous les écrans solaires testés avec une dyschromie, un érythème retardé et une pigmentation relativement plus faible.

Conclusion: ces résultats mettent en évidence le potentiel des écrans solaires enrichis en AO comme facteur de photoprotection contre LV+UVA1. La combinaison de l’efficacité et de l’aspect esthétique de ce produit peut permettre une plus grande acceptabilité, ce qui est essentiel compte tenu de la disponibilité limitée des moyens de protection contre cette gamme d’ondes.

Keywords: antioxidants; hyperpigmentation; melanogenesis; suncare/UV protection; visible light.

MeSH terms

  • Adult
  • Antioxidants / pharmacology
  • Erythema
  • Humans
  • Hyperpigmentation*
  • Light
  • Skin / radiation effects
  • Skin Pigmentation
  • Sunscreening Agents* / chemistry
  • Sunscreening Agents* / pharmacology
  • Ultraviolet Rays

Substances

  • Antioxidants
  • Sunscreening Agents

Grants and funding