Remdésivir chez les patients hospitalisés pour la COVID-19 au Canada: essai clinique randomisé et contrôlé

CMAJ. 2022 May 24;194(20):E713-E723. doi: 10.1503/cmaj.211698-f.
[Article in French]

Abstract

Le rôle du remdésivir dans le traitement des patients hospitalisés pour la COVID-19 reste imprécis dans un contexte international. L’essai randomisé et contrôlé (ERC) Solidarity de l’Organisation mondiale de la Santé a évalué le remdésivir chez des patients de nombreux pays; le Canada a inscrit des patients dans un protocole élargi de collecte de données: l’essai CATCO (Canadian Treatments for COVID-19). Nous faisons état des observations canadiennes, des données démographiques, des caractéristiques et des indicateurs cliniques qui témoignent de la variabilité des effets d’un système de santé à l’autre. MÉTHODES: Nous avons procédé à un ERC pragmatique à étiquetage en clair dans les hôpitaux canadiens, en collaboration avec l’essai Solidarity. Nous avons procédé à une attribution aléatoire des patients à 10 jours au remdésivir (200 mg par voie intraveineuse [IV] au jour 0, suivis de 100 mg IV par jour) en plus du traitement standard, ou au traitement standard seulement. L’indicateur principal était la mortalité perhospitalière. Les indicateurs secondaires incluaient les modifications de la gravité de l’état clinique, le nombre de jours sans oxygénothérapie et sans ventilation (à 28 jours), l’incidence d’un nouveau recours à l’oxygénothérapie et à la ventilation mécanique, la durée du séjour hospitalier et les taux d’effets indésirables. Nous avons effectué des analyses de sous-groupes préspécifiés selon la durée des symptômes avant le recrutement, l’âge, le sexe, et la gravité des symptômes à l’arrivée. RÉSULTATS: Parmi 52 hôpitaux canadiens, entre le 14 août 2020 et le 1er avril 2021, nous avons procédé à une attribution aléatoire de 1282 patients au remdésivir (n = 634) ou au traitement standard (n = 648). Parmi ces patients, 15 ont retiré leur consentement ou étaient encore hospitalisés, pour un échantillon total de 1267 patients. Parmi les patients auxquels on a attribué le remdésivir, la mortalité perhospitalière a été de 18,7 %, contre 22,6 % chez les patients sous traitement standard (risque relatif [RR] 0,83, intervalle de confiance [IC] de 95 % 0,67–1,03 et la mortalité à 60 jours a été de 24,8 % et 28,2 %, respectivement (IC de 95 % 0,72–1,07). Pour les patients non ventilés mécaniquement au départ; le recours à la ventilation mécanique a été de 8,0 % chez les patients qui recevaient le remdésivir et de 15,0 % chez ceux sous traitement standard (RR 0,53, IC de 95 % 0,38–0,75). Le nombre moyen de jours sans oxygénothérapie ni ventilation au jour 28 étaient de 15,9 (± écart-type [É.T.] 10,5) et 21,4 (± É.-T. 11,3) chez les patients sous remdésivir et de 14,2 (± É.-T. 11) et 19,5 (± É.-T. 12,3) chez les patients sous traitement standard (p = 0,006 et 0,007, respectivement). On n’a noté aucune différence quant à l’innocuité (p. ex., recours à la dialyse, changement du taux de créatinine, ou nouveaux cas d’insuffisance hépatique) entre les 2 groupes. INTERPRÉTATION: Comparativement au traitement standard, le remdésivir a eu un effet modeste, mais significatif sur certains indicateurs importants pour les patients et pour les systèmes de santé, tels que le recours à la ventilation mécanique. NUMÉRO D’ENREGISTREMENT DE LA RECHERCHE: ClinicalTrials.gov, no. NCT04330690.

Publication types

  • Randomized Controlled Trial

MeSH terms

  • Adenosine Monophosphate / analogs & derivatives
  • Alanine / analogs & derivatives
  • COVID-19* / drug therapy
  • Humans

Substances

  • remdesivir
  • Adenosine Monophosphate
  • Alanine

Supplementary concepts

  • COVID-19 drug treatment

Associated data

  • ClinicalTrials.gov/NCT04330690