An observational study of pain severity, cannabis use, and benefit expenditures in work disability

Can J Public Health. 2024 Feb;115(1):157-167. doi: 10.17269/s41997-023-00821-1. Epub 2023 Oct 16.

Abstract

Objective: This study pools two cohorts of workers in Ontario interviewed 18 months following a disabling work-related injury to estimate the association between pain severity, cannabis use, and disability benefit expenditures.

Methods: Among 1650 workers, disability benefit expenditures obtained from administrative records were combined with self-reported measures of pain symptoms and cannabis use. Disability benefit expenditures comprised wage replacement benefits and expenditures on healthcare services.

Results: Past-year cannabis use was reported by 31% of participants, with approximately one third of cannabis use attributed to the treatment of conditions arising from the work-related injury. Condition-related cannabis use was elevated among the 34% of participants reporting severe pain symptoms. In regression models adjusted for age, sex, nature of injury, opioid prescription, and pre-injury chronic conditions, participants reporting condition-related cannabis use had equivalent wage replacement benefit expenditures (β = 0.254, ns) and higher healthcare benefit expenditures (β = 0.433, p = 0.012) compared to participants who did not use cannabis. Participants reporting cannabis use unrelated to conditions arising from their work-related injury had lower wage replacement benefit expenditures (β = - 0.309, p = 0.002) and equivalent healthcare benefit expenditures (β = - 0.251, ns) compared to participants not using cannabis.

Conclusion: This novel study of workers' compensation claimants interviewed at 18 months post-injury did not observe a substantial relationship between cannabis use and disability benefit expenditures, suggesting that neither harm nor significant benefit is associated with cannabis use. These findings contribute to understanding the potential benefits and risks associated with cannabis use in settings that have legalized cannabis use.

RéSUMé: OBJECTIF: Cette étude regroupe deux cohortes de travailleurs et travailleuses de l’Ontario interviewés 18 mois après un accident de travail invalidant; elle vise à estimer l’association entre la gravité de la douleur, la consommation de cannabis et les dépenses en prestations d’invalidité. MéTHODE: Les dépenses en prestations d’invalidité de 1 650 travailleurs et travailleuses, obtenues en consultant les dossiers administratifs, ont été combinées aux indicateurs autodéclarés de symptômes de douleur et de consommation de cannabis. Les dépenses en prestations d’invalidité englobaient les prestations de remplacement du salaire et les dépenses en services de soins de santé. RéSULTATS: Une consommation de cannabis au cours de la dernière année a été déclarée par 31 % des participants; environ le tiers de cette consommation de cannabis était imputée au traitement d’affections causées par l’accident de travail. La consommation de cannabis liée à une affection était élevée chez les 34 % de participants ayant déclaré de graves symptômes de douleur. Selon nos modèles de régression ajustés selon l’âge, le sexe, la nature de la blessure, la prescription d’opioïdes et l’existence d’états chroniques avant l’accident, pour les participants ayant déclaré une consommation de cannabis liée à une affection, les dépenses en prestations de remplacement du salaire étaient équivalentes (β = 0,254, ns) et les dépenses en prestations de soins de santé étaient supérieures (β = 0,433, p = 0,012) à celles des participants n’ayant pas consommé de cannabis. Pour les participants ayant déclaré une consommation de cannabis sans rapport avec des affections causées par leur accident de travail, les dépenses en prestations de remplacement du salaire étaient inférieures (β = -0,309, p = 0,002) et les dépenses en prestations de soins de santé étaient équivalentes (β = -0,251, ns) à celles des participants n’ayant pas consommé de cannabis. CONCLUSION: Cette étude novatrice menée auprès de demandeurs d’indemnités interviewés 18 mois après leur accident n’a pas observé de relation importante entre la consommation de cannabis et les dépenses en prestations d’invalidité, ce qui semble indiquer que ni des préjudices, ni des avantages significatifs ne sont associés à la consommation de cannabis. Ces constats contribuent à la compréhension des avantages et des risques qui pourraient être associés à la consommation de cannabis dans les milieux où cette consommation est légale.

Keywords: Cannabis; Disability insurance; Occupational health; Pain severity; Public health.

Publication types

  • Observational Study
  • Research Support, Non-U.S. Gov't

MeSH terms

  • Cannabis*
  • Health Expenditures
  • Humans
  • Occupational Injuries*
  • Pain
  • Pain Measurement
  • Workers' Compensation