The effect of incision choice on outcomes of nipple-sparing mastectomy reconstruction

Can J Plast Surg. Winter 2011;19(4):129-33. doi: 10.1177/229255031101900410.

Abstract

Introduction: The indications for nipple-sparing mastectomy (NSM) are broadening as more breast surgeons appreciate the utility of preserving the nipple-areolar complex. A number of incision locations are available to the mastectomy surgeon, including inframammary, lateral and periareolar approaches. The present study investigated the effect of these three incisions on reconstructive outcomes; specifically, nipple necrosis.

Methods: A single-centre, retrospective review of 37 breast NSM reconstructions treated with immediate tissue expander reconstruction with acellular dermis between 2007 and 2008 was performed. The primary outcome was the incidence of nipple necrosis associated with periareolar, lateral and inframammary incisions. Secondary outcomes were the effects of radiation, chemotherapy and breast size on nipple necrosis.

Results: Thirty-seven breast procedures performed on 20 patients were included in the present study. Periareolar incisions were used in 21 cases, lateral incisions in 14 and inframammary incisions in two. The periareolar incision was associated with a significantly higher incidence of nipple necrosis compared with lateral or inframammary incisions (38.1% versus 6.3%, P=0.028). Patients receiving breast radiation (45.5% versus 15.4%, P=0.066) and those with larger breast size (540.4 g versus 425.7 g, P=0.130) also demonstrated a modest trend toward an increased rate of nipple necrosis.

Conclusion: The periareolar incision results in a higher rate of nipple necrosis following NSM and immediate tissue expander breast reconstruction. Using the lateral or inframammary incision reduces the incidence of nipple necrosis and may help improve overall reconstructive and cosmetic outcomes.

INTRODUCTION: Les indications de mastectomie sous-cutanée (MSC) augmentent à mesure que les chirurgiens du sein constatent l’utilité de conserver le complexe mamelon-aréole. Le chirurgien peut choisir divers foyers d’incision, y compris les abords inframammaire, latéral et périaréolaire. La présente étude portait sur l’effet de ces trois incisions sur les issues de la reconstruction, notamment la nécrose du mamelon.

MÉTHODOLOGIE: Les auteurs ont procédé à une analyse rétrospective monocentrique de 37 reconstructions mammaires avec expanseur tissulaire au moyen de derme acellulaire immédiatement après une MSC entre 2007 et 2008. L’issue primaire était l’incidence de nécrose du mamelon associée à une incision périaréolaire, latérale ou inframammaire. Les issues secon-daires étaient les effets de la radiation, de la chimiothérapie et de la dimension du sein sur la nécrose du mamelon.

RÉSULTATS: Trente-sept interventions mammaires effectuées auprès de 20 patient es ont fait partie de la présente étude. Dans 21 cas, l’incision périaréolaire était privilégiée, tandis que l’incision latérale l’était dans 14 cas et l’incision inframammaire, dans deux. L’incision périaréolaire s’associait à une incidence beaucoup plus élevée de nécrose du mamelon que l’incision latérale ou inframammaire (38,1 % par rapport à 6,3 %, P=0,028). Les patients sous radiothérapie du sein (45,5 % par rapport à 15,4 %, P=0,066) et ceux qui avaient de plus gros seins (540,4 g par rapport à 425,7 g, P=0,130) démontraient également une modeste tendance vers un taux plus élevé de nécrose du mamelon.

CONCLUSION: L’incision périaréolaire entraîne un taux plus élevé de nécrose du mamelon après une MSC suivie d’une reconstruction mammaire immédiate avec expanseur tissulaire. L’incision latérale ou inframammaire réduit l’incidence de nécrose du mamelon et peut contribuer à améliorer les issues reconstructives et esthétiques globales.

Keywords: Acellular dermis; Breast reconstruction; Nipple necrosis; Nipple-areola complex; Nipple-sparing mastectomy; Tissue expansion.